La (re)conversion de l’acteur Martin Sheen s’est accomplie à Paris…

Download PDF

Martin Sheen et son fils Emilio Estevez

Le célèbre acteur américain Martin Sheen – de son vrai nom Martin Estevez, son père était Espagnol – est en tournée de promotion du film The Way (Le chemin, voir ici) dont il est l’acteur principal, et qui a été réalisé par l’un de ses deux fils, Emilio Estevez, film qui sortira sur les écrans américains le 14 octobre. Il vient d’accorder un entretien à Tim Drake du National Catholic Register, dans lequel il explique les étapes de sa reconversion au catholicisme. Voici le passage :

  • « Elle a commencé après ma maladie aux Philippines alors que je tournais Apocalype Now. J’ai recommencé à aller à l’église parce que j’avais peur. Puis j’ai cessé d’y aller pendant longtemps. Mes yeux se sont ouverts de nouveau alors que j’étais en Inde pour tourner Gandhi. Puis en 1981, alors que j’étais à Paris, j’ai lu Les frères Karamazov. C’est le metteur en scène Terence Malick qui me l’avait donné. Ce livre m’a obsédé. Après l’avoir lu, je suis allé voir un prêtre pour lui dire que je voulais revenir à l’Église. Il m’a regardé avec des yeux qui disaient : “C’est ce que je suis en train de faire”. Il m’a dit de revenir le voir le lendemain à 16 h, parce qu’il avait un mariage à 16 h 30. Je me suis confessé à lui et je me suis mis à pleurer. Je suis revenu à une Église qui était tout à fait différente. J’ai quitté une Église de la peur, pour revenir à une Église de l’amour. »

 

5 comments

  1. Gael

    Une traduction peut être un peu meilleure…

    cela a commencé après ma maladie sur le tournage de Apocalypse Now aux Philippines. J’ai commencé à aller à l’église par peur de la mort. Puis j’ai arrété d’y aller pendant un long moment.
    Mes yeux se sont rouvert une première fois en Inde lors du tournage de “Gandhi”. Puis, en 1981, alors que j’étais à Paris, l’ai lu “les frères Karamazov”, qui m’avait été donné par le réalisateur Térence Malick. Ce livre m’a passionné. Après l’avoir lu, le suis allé voir un prêtre, et lui ai dit que je voulais rentrer à la maison. il m’a regardé d’un regard qui disait : “c’est ce que tu fais”. Il me dit de revenir le lendemain à 16h00, avant le mariage qu’il avait à 16h30. Il me dit de ne pas être en retard. Je me suis confessé auprès de lui et j’ai pleuré.
    Je suis revenu dans une église très différente : j’avais quitté une église de crainte et je suis revenu dans une église de l’amour.

    in Xsto

  2. Michèle

    Merci à Gael. Je n’avais pas compris le lien entre “Les frères Karamazov” et Terence Malick, et la suite aussi est plus intelligible. Je ne suis pas surprise, et très heureuse aussi, que la lecture de Dostoïevski, et en particulier des Karamazov, puisse contribuer à la “conversion” du lecteur. C’est plus profond et plus authentiquement chrétien que bien des discours “pieux” dont certains éloigneraient plutôt de la foi!

  3. Claire

    J’ai eu la chance de voir 2 fois le film “the Way” en avant première aux USA en présence de Martin Sheen et Emilio Estevez. Je le recommande fortement! Martin et Emilio sont également père et fis dans le film, tous les deux embarqués dans une aventure spirituelle en recherche de vérité et d’infinis. Ce histoire comporte beaucoup de points communs avec la réalité des choses dans cette famille.
    Martin et Emilio ont été beaucoup touches par ce film qu’ils ont tourne ensemble sur les chemins de St. Jacques. Martin mais aussi Emilio est en pleine reconversion. Quant a Charlie, il a encore un bout de chemin a parcourir. Continuons de prier pour cette famille en quête d’unité et de vérité! Deo Gratias!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *