Des religieuses traînent le cardinal O’Malley devant le tribunal

Download PDF

C’est une chose peu banale que signale l’édition de ce jour du Boston Globe : des religieuses du Massachussetts viennent d’intenter une action contre le cardinal Sean O’Malley, en sa qualité d’archevêque de Boston (Massachussetts). Pour tout dire, je n’avais jamais encore vu un pareil cas : des religieuses font un procès à un cardinal devant une juridiction civile.
Les Daughters of St. Paul, une congrégation religieuse féminine internationale, sont présentes aux États-Unis : environ 135 membres dont près de la moitié, 60, à Boston au couvent de Jamaica Plain. Aux États-Unis, ces religieuses se consacrent à l’apostolat par le livre et les moyens de communication modernes. Incapables, semble-t-il, d’obtenir depuis des années une réponse précise de l’archidiocèse sur la situation de leurs plans de retraites, elles viennent de faire citer à comparaître devant la Supreme Judicial Court du Massachussetts, l’organisme de l’archidiocèse chargé des questions de retraites de ses prêtres, religieux et employés – un organisme dont le cardinal O’Malley est membre – afin de connaître leur situation exacte ou, pour le cas où elles ne seraient pas incluses dans ces plans de retraite, d’obtenir le remboursement de leurs cotisations augmentées des intérêts et des fais d’avocat…
Les commentaires vont bon train sur les supposées libertés que l’archidiocèse aurait prises en matière financière avec des fonds de retraites qui ne seraient toujours pas provisionnés, une partie de l’argent aurait pu être “prélevée” pour payer les indemnités dues à des personnes victimes d’abus sexuels par des prêtres de l’archidiocèse… Rien n’est très clair dans cet archidiocèse.

Les plaignantes

9 comments

  1. David de Montpellier

    Le problème de retraite des religieux , religieuses est un sérieux problème. Il faut que l’Eglise , se penche véritablement sur la question. Enfin si je peux me permettre un avis personnel . Je pense que le voeu de pauvreté n’a vraiment plus lieu d’être. En effet la modernité a envahi les couvents et monastères. il n’est pas rare de voir des religieuses et des religieux avec un ordinateur portable, un téléphone portable voir limite le dernier Ipad.Pourquoi notre Mère l’Eglise n’autorise-t-elle pas à nos religieux, religieuses de travailler, d’avoir un métier, afin de subvenir aux besoins de la communauté. Il existait bien avant des prêtres ouvriers. Pourquoi ne pas avoir des religieux et religieuses travaillant dans la fonction publique, dans le secteur privé. Ils iraient au travail le matin , et le soir ils rentrent aux couvents(Enfin je parle là pour les ordres mendiants) ils n’iraient pas au travail en habit de religieux mais en civil. Et quand ils ont fini ils rentrent chez eux, ils rapportent un salaire à la communauté.Pourquoi ne pas avoir des frères conseillers financiers (rire!) , professeurs des écoles, voir même professeur d’université. Les moines fabriquent bien du fromage, ils vendent le fromage . Cet argent tombe dans les caisses de la communauté. A l’heure actuelle où nous vivons , la miséricorde de Dieu ne suffit plus pour que nos communautés religieuses.Attention je ne doute pas de la Miséricorde de Dieu , mais je me dis que le vie des religieux de maintenant , ce ‘n’est pas la même vie de religieux du temps de François d’Assise. Et pour rebondir sur le voeu de pauvreté ils peuvent travailler tout en faisant voeu de pauvreté puisque le salaire ira directement dans les caisses de la communauté.
    Pardon d’être un peu terre à terre…

  2. Marie

    Ce n’est pas possible pour les ordres cloitrés.

    La Communauté dont l’église est à côté du BHV à Paris, travaille à mi-temps. Mais ils n’ont pas prononcé les voeux des cloitrés. elle assure aussi des liturgies qui passent à la TV.

    Les moines et moniales cloitrés font de l’artisanat : coordonerie, reliure, confitures et diverses douceurs ou pommades, enregistrement de CD (au Barroux), travaux de couture divers, vins, huiles. Beaucoup ont un magasin. Je connais des carmélites qui font des chapelets. Ces métiers manuels sont très utiles.

  3. Joseph Paris

    Quelle tristesse. Quel désarroi.
    Où se trouve Jésus dans cette église? Quand est que le Pape va revenir sur terre? Quand est que l’église deviendra de nouveau Église et qu’au lieu de se courber devant l’islam et son livre satanique, se pencherait pour sa propre conversion et le dialogue et évangélisation de tous ceux qui se sont écartés par dégoût, désarroi, détresse,par éloignement de tout ce qui peut être perçu comme perversité. Trop de serpent et pratiquement plus rien de l’Agneau.

    • Le dernier

      Monsieur Joseph Paris, ne regardons pas tout négativement il faudrait désespérer, Notre Seigneur nous a donné son Eglise et les successeurs de Pierre pour ne pas perdre le cap! Cherchons à faire chacun dans notre milieu ce que le Seigneur nous demande, et nous aiderons un peu plus efficacement l’Eglise dans ses membres pécheurs, mais qui n’est pas pécheur? Souffrons, offrons, prions, travaillons à la vigne du Seigneur, et Dieu donnera la victoire, ici-bas? non je ne crois pas , dans l’au-delà, ah oui! Salutations fraternelles

    • Thierry

      Quand est-ce-que la Pape va redescendre sur terre?N’auriez vous pas la tète dans les nuages Cher monsieur8Pour dire la vérité nous avons la bénédiction de connaitre de visu en Benoit XVI en un mélange de Saint Paul et de Saint augustin!Graces soient rendues au Seigneur pour cet immense et néanmoins modeste successeur de Pierre!

  4. Charles ED Durand

    Je veux me recentrer sur 1) les filles de Saint-Paul et la caisse de retraite 2) l’Église sa mission et sa fidélité à J+C et 3) Sa présence dans le monde de maintenant.
    L’Archidiocèse de Boston, il n’est pas le seul diocèse, offre depuis des disaines d’années une police d’assurance générale complète pour ses adhérants. Aux États-Unis pour avoir une couverture complète de l’assurance médicale vous devez payer des primes au-delà de l’âge de la retraite… Voilà qui fait problème. Et la requête de la communauté est d’obtenir si le versement de la retraite sera honoré. Elle n’aurait pas obtenu de réponses. Toutes les religieuses et religieux ont travaillé toute leur vie, et bien au-delà de la retraite. Faux elles n’ont pas mendié et elles respectent le voeu de pauvreté selon les constitutions propres à chaque congrégation. Le coeur du litige semble être le laxisme de la chancellerie diocésaine de Boston qui aurait obligé les Filles de Saint Paul de recourir au bras séculier. On a parlé des prêtres ouvriers, c’est assez douteux comme reférence!!! Bon, on essaie de larguer un peu vite les mobiles profonds qui décident qu’un homme ou une femme choisi tel communauté plutôt qu’une autre, et sa réponse à l’appel du Seigneur implique beaucoup de renoncements dont celui de sa volonté propre. L’on voudra bien ne pas oublier les charismes et talents de chacun. PRIER, SERVIR TÉMOIGNER et AIMER.
    Ce ne sont pas des parias de l’État povidence tout le contraire elles et ils ont consacrée leur vie à répondre aus multiples besoins, écoles, dispensaires etc venir en aide aux malheureux et parias, à servir au mieux selon le commandement du Seigneur : propager la Bonne Nouvelle… d’être des témoins du Christ de ce qu’Il a enseigné et qui Il est dans leur vie. À ceci on reconnaîtra que vous êtes mes disciples par l’amour que vous aurez… L’Église encore aujourd’hui donne l’exemple au monde. Pourquoi tant d’asiatiques et d’affricains se convertissent ? Parce que l’Église, pas toujours parfaitement, vit dans le monde et par ses disciples témoigne de sa FOI et de sa JOIE. C’est l’Amour dans l’Eucharistie qui la nourrit. L’Église n’a de sens que dans foi au Christ Rédempteur; Elle baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Elle est apostolique, missionnaire, mais dès le premier siècle certains se retirèrent dans le cénobitisme, voie de contemplation, d’ascèse et de prières pour soutenir l’Église militante et aimer dans le cloître le monde. Cette voie du monachisme est plus que jamais nécessaire en ce monde enténébré. J’avoue que je n’y voie pas de scandale…cela devrait permettre à certains, ne sommes-nous pas tous pécheurs ? de se remettre en question dans leur façon de gérer l’administration et d’améliorer les communications qui en ce cas d’espèce semble révéler quelques lacunes. Rome n’ignorait sûtrement pas. Tous sauront qu’Elle laisse la conduite des affaires de gestion aux Pasteurs. Avis à ceux qui croient que Rome est un frein. Elle prévient, donne son avis et veut croire en la rigueur de chaque pasteur de diocèse. Prions pour que l’Évangile soit notre nourriture. Demandons la grâce d’être toujours fidèle, et que si il nous arrive de le renier ayons le courage de pleurer et courrons vite vers l’unique Amour. Dieu est Amour. Oui, Il est notre Père.
    Le Notre Père est une série de demandes à Dieu et surtout le révélateur de l’Amour. Dans cette prière il nous fait dire :Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons. Et la conversion me semble se formuler dans cette demande: Donne-nous notre pain quotidien… Libère-nous du péché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *