Sotomayor : le lobby pro-avortement la soutient et n’hésite pas à recourir au sacrilège

Download PDF

Désignée par Obama pour être juge à la Cour suprême des États-Unis, Sonia Sotomayor en a fini de ses auditions devant la commission ad hoc du Sénat et le résultat du
vote de la Chambre Haute n’est pas douteux. Après l’abominable Planned Parenthood qui avait exprimé dès le mois de mai son intime conviction que Sotomayor défendrait les intérêts du
lobby abortionniste


et les convictions d’Obama sur la question, deux autres entités du lobby viennent de manifester leur confiance et leur soutien à Sotomayor. Elles ne risquent plus
grand chose aujourd’hui et passeront pour ne pas avoir voulu “influencer” la décision de la commission sénatoriale.
À tout seigneur tout honneur c’est à la NARAL, la National Abortion Rights Action League (la ligue d’action nationale pour les droits à l’avortement) qui est sortie du bois le 21
juillet pour saluer le « choix sûr » d’Obama en la personne de Sotomayor, son « soutien répété à Roe vs. Wade » et pour « avoir nommé aux postes-clé [de
son administration] des personnes qui partagent ses principes »
.
Ce même jour, un autre groupe pro-avortement, le National Latina Institute for Reproductive Health a exprimé son soutien à Sotomayor : les Latinos pro-avortement
soutiennent donc une Latina pro-avortement. Tout est dans l’ordre…
Mais le pire est toujours probable… Felix Sanchez, qui est à la fois le patron de l’entreprise de relations publiques TerraCom – et qui a pour client l’aministration Obama
et le président de la National Hispanic Foundation for the Arts, n’a pas hésité à commettre un sacrilège au profit de la candidature de Sotomayor en plaçant sur sa page
Twitter une reproduction (photo) de Notre Dame de Guadalupe dont le visage est remplacé par celui de la future juge à la Cour
suprême
!
Décidément, les fanatiques d’Obama aiment beaucoup jouer avec les icônes catholiques en les détournant (voir ici et ) au profit d’intérêts qui sont tout sauf
catholiques !