Des baptêmes d’adultes par dizaines de milliers

Download PDF
Comme l’an passé, ce Samedi Saint et la Vigile Pascale vont connaître un nombre impressionnant de baptêmes d’adultes ou d’entrées dans la pleine communion de l’Église catholique aux États-Unis.
En 2006, selon The Official Catholic Directory (http://www.catholicdir.com), 80 817 adultes reçurent le baptême [1], tandis que 76 684 autres, issus de différentes confessions chrétiennes, entraient dans la pleine communion. À ces deux chiffres, il convient d’ajouter 943 264 baptêmes d’enfants.
Quels seront les chiffres pour 2007 ? Il devraient être très proches selon les estimations des 195 diocèses et 19 000 paroisses que comptent les États-Unis (rites latins et orientaux confondus, et diocèse aux Armées).
Quelques exemples pour se rendre mieux compte de l’ampleur du phénomène.
L’archidiocèse de Los Angeles (Californie), assurément le plus gros diocèse des États-Unis, avec environ 4,4 millions de baptisés catholiques, a été contraint de dédoubler la cérémonie propre au Rituel de l’initiation chrétienne des adultes (en américain : Rite of Christian Initiation of Adults – allez dire après cela que la langue anglaise est difficile…). En effet, ce ne sont pas moins de 1 294 catéchumènes qui seront baptisés et environ 1 500 autres adultes à être reçus dans la pleine communion. Dans l’archidiocèse de Detroit (Michigan), les chiffres sont respectivement 612 et 913 ; dans le diocèse de San Diego (Californie), 851 et 1 036 ; dans l’archidiocèse d’Atlanta (Georgie), 457 et 631 ; dans l’archidiocèse de Seattle (Washington), 636 et 520, etc.
De touchantes anecdotes sont à signaler.
Dans le diocèse d’Honolulu (Hawaï), la Korean Catholic Community (communauté catholique coréenne) de la paroisse St. Pius X, présentera 33 catéchumènes au baptême. Cette communauté est celle qui, régulièrement, offre le plus grand nombre de convertis de tout l’État.
L’abbé Scott Woods, vicaire paroissial de l’église Mt. Calvary (Forestville, Maryland), qui s’est lui-même converti au catholicisme vers l’âge de 14 ans, recevra son propre père, James Woods, un ancien baptiste, dans la pleine communion catholique lors de la première Vigile Pascale qu’il célèbrera comme prêtre ce Samedi Saint.
C’est une famille entière de dix personnes qui sera reçue, en cette même Vigile, dans la pleine communion à l’église St. Anne (Wichita, Kansas). Jennifer Eastman était enceinte de vingt-neuf semaines quand elle fut admise au Via Christi-St. Joseph Hospital à Wichita. C’est en attendant d’être délivrée que, regardant un programme de la grande chaîne de télévision catholique Eternal Word Television Network (EWTN), elle participa pour la première fois de sa vie à la prière du Rosaire. Moins d’une semaine après avoir mis au monde une petite Victoria, toute la famille assistait à sa première Messe…

[1] Par comparaison, et selon les données officielles de la Conférences des Évêques de France, on a enregistré dans notre pays en 2006, 2 650 baptêmes d’adultes, ce qui veut dire que, rapportant les chiffres des baptêmes d’adultes aux populations des deux pays (300 millions aux États-Unis et 60 millions – pour prendre un chiffre “favorable” – en France), l’Église catholique aux États-Unis reçoit 5 fois plus d’adultes au baptême que l’Église catholique en France. La « Fille aînée de l’Église » ferait bien de prendre exemple sur sa sœur cadette…

Nota Bene : à la droite de cet article vous trouverez une case surmontée de la mention « Newsletter ». En y inscrivant votre courriel, vous me permettrez de vous signaler mes nouveaux articles au fur et à mesure de leur mise en ligne. C’est un service gratuit et qui, évidemment, ne vous engage à rien…

1 comment

  1. Olivier

    Les USA me font un peu penser au monde méditerranéen oriental aux 3ème, 4ème, 5ème siècle, où tout le monde, dans la rue et au restaurant, discutait orthodoxie et hérésies, consubstantialité du Fils, homoousios ou homoiousios ?

    Mais il y a beaucoup d’interconversions en Amérique. M. Hamiche pourrait-il, grâce à ses lumières et à son talent de journaliste, tenter une évaluation comparative des divers mouvements ? Id est, y a-t-il moins, plus, ou beaucoup plus de conversions au catholicisme, que de conversions de catholiques à d’autres confessions chrétiennes ? Le cas de l’islam mis à part.