Deux ou trois choses sur americatho

Download PDF
Ce blogue est ouvert depuis 17 mois, c’est-à-dire un peu moins d’une année et demie. Un bilan s’impose… Rassurez-vous, il sera succinct. Je dois avouer que quand je l’ai lancé, le 24 mars 2007, j’étais loin d’imaginer le succès de la chose. Pour tout dire, je n’imaginais rien du tout. À ce jour, ce blogue a reçu la visite de près de 95 000 visiteurs uniques qui ont consulté plus de 250 000 pages – pour faire impressionnant, j’allais écrire : plus d’un quart de million… Mais c’eût été trompeur, quoique publicitaire… En quelque 510 jours, j’ai posté un peu plus de 280 articles : ce qui fait légèrement plus d’un article tous les deux jours. Pas si mal… D’autant plus que ces articles sont repris sur un nombre incalculable de sites ou de blogues français ou étrangers. Vous êtes 116 à vous être inscrit à la « mailing list » qui permet, sans aucun engagement et gracieusement, d’être prévenus, en temps réel, de la mise en ligne d’un nouvel article. Mais je n’ai à ce jour – une fois “modérés” quelques messages inappropriés – reçu que 170 commentaires. Ce que je trouve assez faible, d’autant plus que de nombreux commentaires sont d’intérêt, notamment lorsqu’ils renvoient à des liens passionnants.

J’ai reçu hier un commentaire de Marie-Pia que voici :

« Serait-il possible que vous envisagiez une version anglaise d’americatho : les perspectives catholiques et les combats auxquels nous sommes habitués en France – tout au moins dans le petit monde “tradi” – sont quelque chose de très nouveau pour la plupart ici (je suis dans le Kentucky), et je connais des personnes remarquables qui ont été séduites par Obama et le sont encore plus ou moins (vous savez combien ne pas voter, ici, paraît presque impensable). Je ne peux dire que je m’intéresse également à tous vos articles, mais je pense que malgré l’existence de nombreux sites américains remarquables, peu ont l’avantage de se concentrer brièvement sur l’essentiel des nouvelles de l’Église aux États-Unis, et je pense que nombre de personnes pourraient tirer un profit non négligeable de votre blogue, avec un point de vue moins exclusivement américain. Si aussi vous aviez quelqu’un pour relire les traductions effectuées en français… Je sais que le travail est beaucoup moins aisé qu’il n’y paraît, et que parfois l’on hésite sur des choses stupides ou on les admet quand on les considérerait comme étranges sous une autre plume… Mais votre blogue y gagnerait beaucoup en qualité. Merci, en attendant, très vivement pour tout ce que vous accomplissez déjà… et que je sais énorme ! ».

Il est évidemment impensable que je m’astreigne à un blogue americatho… pour les Américains. Je n’en ai pas le temps, d’abord, et ce serait, ensuite, contraire à ce que me suis engagé à faire : informer et commenter l’actualité et l’histoire du catholicisme américain pour un public francophone qui ne maîtrise pas nécessairement la langue anglaise. Peut-être se trouvera-t-il, un jour, un Américain – ou un Francophone vivant aux États-Unis – capable de lancer une telle intiative. Je l’en féliciterais et m’en inspirerais certainement, mais le faire à sa place, non ! Je n’ai en outre personne pour relire les traductions que je fais, je dois l’avouer, très rapidement – ce blogue n’est pas mon métier et donc ne me rapporte rien…, ce qui m’amène à préciser que je ne suis ni rentier ni retraité, mais journaliste indépendant en activité – voire même en hyper-activité. Je suis le premier à admettre que mes rapides traductions ne sont pas toujours au “top”, comme on dit désormais en français. Mais au moins elles permettent de prendre connaissance très rapidement de réflexions, de commentaires, d’articles qui, sans elles, demeureraient ignorés du public francophone. Et, reconnaissons-le, ce serait fort dommage. Ce blogue est avant tout un “service” gratuit dont on ne peut, évidemment, attendre tout ce qu’on serait en droit d’exiger d’un service payant. Mais qu’il faille l’améliorer, j’en suis tout à fait conscient. En tous les cas, je remercie Marie-Pia de ses remarques – comme de toutes celles que je reçois directement ou indirectement. Elles me démontrent que j’ai réussi à constituer une petite “communauté” sur la toile, modestement mais utilement. Je ne regrette donc pas les efforts que ce blogue exige de moi, et j’apprécie ceux que vous faites en le consultant et en le commentant. Un grand merci à tous.

PS : americatho sera en “vacances” jusqu’à lundi prochain, car je suis en déplacement en province ce week-end. Rendez-vous lundi prochain.

9 comments

  1. Yves Fecteau

    Monsieur Hamiche,
    Je suis l’un des «119» à être abonné à vos excellents billets. Je vous suis extrêmement reconnaissant de nous faire part en français de l’actualité religieuse catholique chez nos voisins du sud. C’est un service hautement apprécié, particulièrement dans le contexte actuel qui est passionnant pour notre Église. Je dois dire que je me réjouis grandement que l’Épiscopat américain relève la tête et ose affimer clairement la doctrine de l’Église et interpeller tous les catholiques, en particuliers les hommes et les femmes politiques qui ont, comme catholiques, une lourde responsabilité et une obligation d’être fidèles et cohérents avec leur Église.
    Merci pour ce que vous faite. Vos statistiques indiquent bien la pertinence, voire la nécessité de votre blogue.
    Yves

  2. Daniel L.

    C’est vrai Monsieur Hamiche nous sommes ingrats envers vous. Veuillez nous le pardonner. Votre site est très intéressant et instructif. Certaines nouvelles sont réconfortantes pour la foi catholique. Il est bon de savoir que les valeurs catholiques sont relevées par certains qui n’hésitent pas à se placer devant les contredisants et ceux qui tentent de dégrader notre merveilleuse religion.

    Merci pour votre exellent travail et votre patience courageuse.

    Daniel L.

  3. Olivier

    On peut quand même répondre à Marie-Pia,
    et aux résidents aux États-Unis que cela pourrait aider, qu’il existe
    nombre de blogs – anglophones – remarquables tenus par des catholiques américains, et dans une
    perspective… catholique et proche de celle d’Americatho. Beaucoup sont très
    combatifs (et du reste M. Hamiche a au moins déjà cité celui du P. Zuhlsdorf).

    Comme la langue fait que la concurrence ne joue guère, sans doute M. Hamiche ne
    verra pas j’espère d’inconvénients à ce que j’en cite quelques-uns, pas tous,
    car il y en a beaucoup… (et de toute façon on trouve les autres via les liens
    des premiers !) d’autres plus locaux, certains traditionalistes, d’autres
    simplement classiques, certains centrés sur leur diocèse, etc.

    On peut donc citer :
    http://proecclesia.blogspot.com/
    http://wdtprs.com/blog
    http://www.catholicreport.org/
    http://insidecatholic.com/Joomla/
    http://insightscoop.typepad.com/
    http://www.americanpapist.com/blog.html
    http://www.creativeminorityreport.com/
    http://www.jimmyakin.org/
    http://rorate-caeli.blogspot.com/
    http://whispersintheloggia.blogspot.com/

  4. Olivier

    J’oubliais l’essentiel : merci et félicitations à vous, M. Hamiche, pour votre idée de blog et sa réalisation. Que cet exemple du catholicisme américain nous instruise par ses défauts et surtout nous encourage par ses réussites !
    Ad multos annos…

  5. Louis L.

    Bravo ami !
    Mais pendant le temps que vous consacrez à votre blog, nous n’écrivez pas pour la presse écrite. Vos articles dans Le Choc du mois nous manquent. Quand reprenez-vous du service dans cet excellent mensuel ?
    A vous lire, au plus vite, dans Le Choc du mois.
    Louis L. 

  6. Pierre

    J’ajoute mon merci du Canada à celui des autres. C’est du gros et du beau travail que ce blogue, M. Hamiche.

  7. Jean Theis

    Merci Daniel Hamiche, non seulement pour votre blogue mais aussi pour vos émissions à Radio Courtoisie.

    Non seulement nous sommes bien informés sur la vie catholique aux USA (dont je n’avais pas la moindre idée auparavant) mais aussi sur l’évolution du Motu Proprio.

    Et puis, on aime bien votre humour.

    Si on ne vous envoie pas plus de commentaires, c’est parce qu’on ne peut pas se contenter de dire “bravo” et “bravo” encore. 

    Ce commentaire est pour lundi matin !

  8. Bernard de Rougé

    Merci pour ces infos qui donnent une image réaliste et constructive des américains, trop systématiquement traînés dans la boue par ici…
    C’est bien écrit, sans aigreur ni complaisance, documenté, fructueux.
    Bravo!