Les groupes “catholiques” qui ont soutenu l’ObamaCare ont « trahi le bien commun » selon l’évêque de Fargo

Download PDF

 

Aquila 2

 

 

Bien connu de mes plus anciens lecteurs pour son engagement au service de la défense de la vie, Mgr Samuel J. Aquila, évêque de Fargo (Dakota du Nord), vient, dans une
déclaration rendue publique le 30 mars, de dénoncer vigoureusement l’attitude de certains groupes “catholiques” dont le soutien à l’ObamaCare ont contribué à faire voter cette
loi qui fera progresser la culture de mort aux États-Unis.

  • « La Catholic Health Association (CHA), Catholics United et
    quelques autres petits groupes de congrégations religieuses ont soutenu cette loi. Dans les tous derniers jours, ce qui est encore plus triste, ces groupes ont reçu les remerciements des
    forces pro-avortement ». Ces groupes, poursuit l’évêque, ont agi « en opposition frontale aux évêques » qui sont les « gardiens » de l’authentique enseignement de l’Église. « Les agissements de
    ces groupes ont trahi le bien commun, sapé l’autorité enseignante de l’Église et ont méprisé le témoignage courageux des évêques et de millions de fidèles catholiques, donné au don et à la
    dignité de la vie humaine. Nous sommes désormais devant le grave dégât infligé au bien commun, du fait de l’expansion de l’avortement dans tout le pays, par le contre témoignage de ces groupes.
    Ces groupes et certains législateurs catholiques « ont affaibli les liens de la communion » dans l’Église. L’évêque cite le cas d’un député Démocrate du Dakota du Nord, Earl
    Pommeroy
    , un presbytérien, qui a déclaré qu’il avait été encouragé « par les religieuses catholiques » à voter l’ObamaCare à la Chambre. L’évêque dénonce encore ces
    catholiques « qui sont plus fidèles à leurs partis politiques et à leurs croyances idéologiques qu’aux enseignements de Jésus-Christ et de son Église. Au lieu d’être un levain dans leurs partis
    respectifs et dans la société pour le bien, en ignorant la primauté des vérités de notre foi catholique, ils pavent la voie du laïcisme et de la culture de mort. »