Signe des temps ? La Washington Theological Union va fermer ses portes…

Download PDF

Mais il n’est pas nécessaire de sortir vos mouchoirs. Lancée en 1968, dans un but qui ne me semble pas avoir été de restauration de l’orthodoxie théologique, cette faculté de théologie fondée par différentes congrégations religieuses accueillait des étudiants dans un supposé “esprit de Vatican II”, dont on sait aujourd’hui ce qu’il faut en penser. Les congrégations fondatrices n’ayant plus d’argent à consacrer à l’établissement, ce dernier vient d’annoncer aujourd’hui qu’il fermera ses portes à la fin de l’année universitaire 2012/2013 et qu’il n’acceptera plus de nouveaux étudiants dès septembre de cette année. C’est un avant-poste de la théologie libérale qui va être abandonné. Encore un signe des temps ?

 

2 comments

  1. soha

    “on sait” “ce qu’il faut penser” …

    vivent ces bienheureuses certitudes…

    Reste que de 68 à 2013 (un bail quand même, pas une petite parenthèse, un quarantième de l’histoire totale de l’Unam Sanctam) ) des professeurs “libéraux” auront enseigné au nom d’autres bienheureuses certitudes à des étudiants qui les auront eux-mêmes répandues dans les esprits, les coeurs et les âmes …sans qu’aucun pasteur ni pape ne s’en émeuvent…
    Ayant moi-même “bénéficié” de l’équivalent “français” de la chose
    je ne vois pas qu’il y ait là de quoi se réjouir: seul le manque d’argent interrompt ce que le sens de la Vérité, la piété , la crainte de Dieu,le goût de l’obéissance, l’amour de la Tradition et le désir de Dieu auraient du inspirer..
    Ce manque d’argent pourrait bien interrompre un jour la transmission des “bienheureuses certitudes” de l”herméneutique de continuité”

    Deo gratias pour Sa Gloire, les 2000 ans d’Eglise et de civilisation qu’Il a permises… Pour le reste honte à qui a trahi, cassé, calomnié, vilipendé, qui s ‘est joint aux loups et aux mercenaires pour cracher sur le “Corps du Christ”, le flageller, le dévêtir, le dépouiller, le lacérer, le clouer, tenter de le tuer de nouveau .. en reprenant leurs termes, leurs méthodes leurs styles et leur ton …

    Ceux-là ne se réduisent pas à ceux dont vous faites de faciles repoussoirs..
    Nous ne sommes pas sortis de l’auberge globale où l’on nous a fait bâfrer avec les pires criminels au nom du dialogue et de l’ouverture

    “Priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort” (notamment de notre mort spirituelle ordonnancée de très haut !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *