¡Viva Cristo Rey ! : un film américain sur les Cristeros

Download PDF

Réalisé par Dean Wright sur un scénario de Michael Love, le film Cristiadia (site du fim ici), qui raconte l’épopée des Cristeros mexicains (1926-1929) devrait bientôt sortir sur les écrans. Dans la distribution : Eduardo Verastegui, Andy Garcia, Peter O’Toole, Oscar Isaac, Eva Longoria (ex Parker…)…

En attendant plus d’information, appréciez déjà la bande annonce…

8 comments

  1. soha

    les Christeros, c ‘est le combat emblématique, prophétique pour les siècles de persécution qui viennent: un peuple qui prend les armes pour défendre sa foi attaquée par un Etat athée,( avons-nous vu ça chez nous depuis la Vendée et 1905??), qui reconquière les 9/10 du territoire… puis qui se fait désarmer par le Pape( de combien d ‘armes ne sommes nous pas privés depuis plus d’un demi siècle au spirituel comme au temporel ???) abusé par une coalition maçonnique, états-uneinne et épiscopale (cela ne vous rapelle rien???) …

    De quoi méditer.. au conséquences de l’antique “ralliement” qui devient avec le temps qui passe capitulation en rase campagne…
    Le film nous rendra-t-il des armes ou nous poussera-t-il à nous faire égorger comme les “porcs” que nous sommes pour tous nos ennemis, au nom des droits de l’homme et de la liberté religieuse (même plus martyrs d’une Foi quasi disparue …)

    Supplions le Dieu qui monte volontairement en Croix comme témoin d’Amour et de Vérité de nous éviter cette mort ignominieuse et traître à Sa Voie !

    • NON, à la république,

      à son cortège de contre-valeurs

      qui ignorent les droits de DIEU dans la Cité,
      qui récusent le fondement chrétien de notre Civilisation,

      NON, à :séparation de l’Eglise et de l’Etat (laïcisme), démocratie,
      mondialisme, suffrage universel, souveraineté du peuple,
      refus du Décalogue !

      « mon but est d’organiser l’humanité sans Dieu et sans Roi »
      Jules Ferry

      Ils nous mentent, ils nous trompent ! Ne nous laissons pas piéger par les fausses références de la société contemporaine.

      ” Oui, la République est le mal, oui le mal est inévitable en République. Et ce que nous disons de la Monarchie c’est qu’elle est la possibilité du bien. Le bien public, impossible en République, est praticable en Monarchie ; même dans une Monarchie qui manque son but, le mal public reste beaucoup moins nuisible qu’en République, car il est sujet à finir, avec le mauvais ministre ou le mauvais roi, et le mal républicain étant inhérent à la République ne saurait finir qu’avec elle.”
      Charles MAURRAS

      ____________________________________________________________________

      OUI, à la Monarchie de droit divin

      http://www.viveleroy.fr/Le-toast-d-Alger-du-cardinal,111

      OUI, au pouvoir d’Un seul : Souveraineté du Monarque en son Conseil

      le propos de la politique, ce sont les lois positives (issues de la sagesse et de l’expérience) pour la promotion des vertus naturelles et surnaturelles

      l’Autorité qui rappelle la norme et son attribut le pouvoir, ne se divisent pas. La Souveraineté n’est pas divisible.

      l’obéissance, condition de la vie sociale, ne peut subsister en démocratie.

      Ce n’est pas la valeur personnelle du ou des gouvernants qui fait la continuité des Institutions : un bon gouvernement avec de mauvaises institutions est pire qu’un mauvais gouvernement dans de bonnes institutions

      …Dieu n’intervient pas sur les causes secondes, il a confié aux hommes la gestion des sociétés…

      La théologie (science du salut) est la Reine des sciences ; dans les sciences annexes, la théologie morale inclut la politique.

      OUI, à l’aristocratie des corps intermédiaires, familles, professions, etc…

      (l’inférieur ne se substitue pas à l’Autorité, il lui rappelle ses devoirs.)

      OUI, au vote, dans la sphère des compétences de l’électeur, lié directement à sa vie personnelle, familiale, professionnelle, sociale.

      ——————————————————————–
      Si on ne vit pas comme on pense, on finit toujours par penser comme l’on vit.

      ——————————————————————–

      Parce que l’on ne supprime bien que ce que l’on sait remplacer,

      formez-vous dans l’amitié au service du Vrai du Bien et du Beau :

      Samedi 30 avril 2011

      VIIème Journée Saint-Louis

      Château de Pinieux – 56220 Limerzel
      Une journée de formation organisée par la Fédération Bretonne Légitimiste

      Programme

      Premier groupe : Autorité, pouvoir et institutions
      1. – Pouvoir et autorité chez les classiques et les modernes
      2. – Exemples de la nécessité d’une bonne institution
      3. – Principe du moteur de la révolution

      Deuxième groupe : La pensée catholique à l’épreuve de la société moderne, 1830-1930)
      1. – Une alliance difficile en politique : l’archétype Louis Veuillot
      2. – Des solutions économiques partielles : les catholiques sociaux (Timon David, les frères Maignen, Léon Harmel, La Tour du Pin)
      3. – Un naufrage religieux, politique et économique : l’Action catholique des nuées du ralliement au progressisme chrétien

      Troisième groupe : Le nationalisme
      1. – Le nationalisme : définition
      2. – Le nationalisme depuis 1789
      3. – Religion et nation : une alliance suspecte

      Horaires

      09h30 : Accueil
      09h45 : Présentation de la journée
      10h00 : Étude en groupes
      12h30 : Repas (buffet froid servi sur place, participation libre)
      14h30 : Étude en groupes
      16h00 : Bilan des études par les conférenciers
      16h30 : Départ

      Renseignements : 02 97 66 23 59 / 06 32 53 25 79
      Télécharger le Plan d’accès

      • Americatho
        Author

        Je laisse en place cette information bien qu’elle s’apparente quelque peu à du spam, car elle a en effet plus qu’un lien ténu avec le thème du post sur les Cristeros, mais je rappelle que les commentaires doivent avoir un rapport plus évident avec le thème traité. Une zone de commentaires n’est pas un “mur” où l’ont fait passer des petites annonces sur telle ou telle manifestation. Qu’on se le dise.

  2. ema

    On lit dans la presse hispanique qu’a priori pour “Cristiada”et pour une fois les méchants ne sont pas les gentils et vice versa. Des remarques pour corriger le scénario initiale auraient été en outre prises en compte. Le film ne semble pas mentir sur l’histoire (enfin avec des arrangements cinématographiques très raisonnables).

    Ce qui n’est pas tout à fait le cas de “There be dragons” de Roland Joffé (à la distribution encore plus anglo-saxonne que pour “Cristiada” qui a au moins le Mexicain Verastegui et le cubain Andy Garcia) qui vient de sortir en Espagne et qui met en scène le futur Saint Josemaría de Escrivá, fondateur de l’Opus Dei, pendant la guerre civile espagnole, et notamment l’époque où il devait se cacher dans le Madrid (juillet 1936-août 1937)de la chasse aux prêtres et aux religieux, des églises et couvents brûlés. Le prêtre et sa spiritualité sont bien représentés, malheureusement il y a de grosses erreurs historiques (politiquement correct oblige) et une complète “équidistance” entre les camps adverses ce qui permet malgré tout de conserver un caractère suffisamment gentil à ceux qui ne peuvent qu’être idéologiquement les gentils(évidement côté républicain)et qui empêche de bien comprendre que la guerre civile n’est pas née par génération spontanée le 18 juillet 1936 (et que le soulèvement des ” rebelles nationaux” et d’une bonne partie de la population étaient une question de survie pour beaucoup d’entre eux).
    Néanmoins et c’est déjà cela on peut espérer que le film qui montre certaines rapidement des scènes de persécutions terribles contre des catholiques mais au moins il le fait, va donner envie aux plus jeunes de vraiment se documenter sur la réalité de l’anticléricalisme féroce de la Seconde République espagnole dès 1931 dans la suite de la logique gouvernementale mexicaine de la décennie précédente, des débordements anarchiques le soulèvement des ” rebelles nationaux” et de tout le reste.

    Deux films qui j’espère vont bientôt sortir en France.

  3. david de Montpellier

    j’adore la bande annonce , j’espère que ce film sortira (enfin si je peux faire un peu de pub) au Gaumont.

    Pour finir je dirai aussi Vive le Christ Roi..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *