Après 25 années de déclin, l’avortement remonte aux États-Unis

Download PDF

Il est urgent de rendre la parole aux militants pro-vie !

L’année 1973 fut une année noire pour la vie des enfants à naître aux États-Unis, puisque c’est celle ou la Cour suprême promulgua son abominable arrêt Roe vs Wade, créant de toute pièce un impossible “droit” constitutionnel à l’avortement et rendant, de fait, ce “droit” applicable sur les neuf mois de la grossesse…
Entre 1973 et 1981, le nombre des avortements aux États-Unis grimpa en flèche : 16,3 ‰ en 1973 (16,3 avortements pour 1 000 femmes en âge de procréer – 15 à 44 ans), 26,4 ‰ en 1977, et atteignit son “sommet” en 1981 avec un taux de 29,3 ‰. Puis, sans doute sous le double effet d’un contexte économique convenable et des efforts du mouvement pro-vie, le taux d’avortement s’infléchit régulièrement chaque année pour tomber, en 2005, à 19,4 ‰. Or, cette tendance à la baisse régulière s’est inversée depuis 2006, année où, selon le très pro-avortement Guttmacher Institute cité par Catholic Online, le nombre d’avortements s’est remis à croître. Les études de cet Institut – beaucoup plus sérieuses que les approximations des agences gouvernementales américains – sur les années 2005 et 2008 le démontrent. En 2008, dernière année faisant l’objet d’une étude du Guttmacher Institute, dont les résultats ont été communiqués cette semaine, le taux est remonté à 19,6 ‰, soit le sacrifice de 1,21 million d’enfants à naître. Il s’agit, bien sûr, du taux moyen national. On constate une énorme disparité entre les États : le Wyoming, le Mississippi, le Kentucky, le Dakota du Sud et l’Idaho ont un taux égal ou inférieur à 6 %, alors que le Delaware, le New Jersey et New York connaissent un taux d’avortement supérieur à 30 %. Le “record”, si l’on peut s’exprimer ainsi, est détenu depuis 2005 par la ville de New York que l’on peut, sans exagérer, qualifier de « capitale de l’avortement » aux États-Unis, avec un effroyable taux d’avortement cette année de 41 % !

2 comments

    • Americatho
      Author

      Comme je l’ai précisé :
      1. Le ‰ se rapporte à 1 000 femmes (de 15 à 44 ans) en âge de procréer (et non pas, évidemment, enceintes) ;
      2. Le % se rapporte au pourcentage d’avortements pour 100 grossesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *