Incroyable ! Ce sont des sénateurs “catholiques” qui ont “plombé” l’amendement Coburn

Download PDF

Je vous ai expliqué ici samedi dernier que l’amendement du sénateur Tom Coburn
qu’il avait déposé le 2 avril dans le cadre de la discussion sur la Loi budgétaire et qui aurait permis de garantir la clause de conscience pour les personnels de santé – fut repoussé par
56 voix contre 41. Cet amendement mort-né ouvre toute grande la porte à l’abolition de cette clause de conscience par l’administration Obama dès le 9 avril. La Conférence des
évêques américains sonne l’alarme.
Le plus dramatique, le plus consternant et le plus écœurant dans cette affaire, c’est que l’amendement Coburn a été “plombé” par des sénateurs… “catholiques” !
C’est du moins ce que m’enseigne l’arithmétique élémentaire et une information trouvée sur le site American Papist. Ce dernier signale, en effet, que sur les 97 sénateurs en séance
le 2 avril, 25 étaient catholiques. Or, si 9 sénateurs catholiques ont voté pour l’amendement, 16 l’ont repoussé. L’amendement a été repoussé par 15 voix de majorité
(5641 = 15). Si les 16 sénateurs “catholiques” l’avaient voté, l’amendement passait…

3 comments

  1. Christine

    Comme une excommunication serait bienvenue et salutaire !

    La responsabilité de ces hommes est gravissime !

    Quand donc nos évêques accompliront-ils leur devoir de sanction ?

    Il y va de tant d’âmes, à commencer par celles des sénateurs concernés… et de ceux de leurs collègues qui seraient tentés de les imiter dans le futur…

  2. Kevin

    Ou se trouve la discipline dans l’Eglise? Ici, en Angleterre, si on dit quelque chose “politically incorrect”, c’est possible qu’on peut vous arreter. Mais ce n’est pas a l’etat de juger l’ame. C’est de la part de l’Eglise.

  3. Beatrice

    Etre catholique et prétentieux (Moâ, je sais mieux que l’Eglise, où est le bien), c’est très fashion en ce moment… les effets de mode ne sont pas à négliger, à force d’entendre des cathos faire la morale à l’Eglise, tout le monde se croit en devoir d’en faire autant. Ca conduit à des votes de ce genre de la part de cathos. Vraiment, l’orgueil est le péché qui explique tous les autres.
    Par ailleurs voter contre son camp me rappelle le temps où je militais pour défendre la famille : j’ai vu des gens voter des mesures anti-familiales évidentes (-du style : réduire les allocations familiales pour les ados), simplement pour se faire bien voir des autres votants, une sorte de loyauté avec le milieu dans lequel on travaille. C’est fou ! en fait, on est sensé se lancer dans l’action par idéalisme, puis on laisse tomber ses idéaux pour favoriser le bon copinage. Faut pas être un “exclu”. En fait, c’est la même loi de la jungle qu’au collège : si t’as pas un sac à dos eastpack, on t’adresse plus la parole.