Le député catholique Chris Smith fait voter une loi pro-vie majeure à la Chambre

Download PDF

Vétéran du combat pro-vie comme législateur, l’élu Républicain catholique du New Jersey, Chris Smith, a été à l’origine d’un des tout premiers projets de loi de la Chambre des Représentants issue des élections de novembre dernier. La H.R. 3, No Taxpayer Funding for Abortion Act (pas de financement de l’avortement avec l’argent des contribuables), dont Chris Smith a pris l’initiative avait réuni 227 soutiens à la Chambre. Le projet de loi a été voté hier au soir par 251 (+ 24) voix contre 175. Petit rappel : la Chambre des Représentant comptant 241 Républicains et 193 Démocrates, on observe que 16 députés Démocrates ont voté pour et tous les Républicains. Ce projet de loi était fermement soutenu par la Conférence épiscopale américaine.

La H.R. 3 prévoit de rendre permanent l’amendement Hyde – qui devait être adopté lors du vote de chaque loi budgétaire – qui prohibe le financement de l’avortement avec l’argent des impôts fédéraux.

Il est peu probable qu’une loi identique soit votée par le Sénat, mais pour le cas où elle le serait, Obama vient de faire savoir qu’il y opposerait son veto.

C’est une belle victoire pour le mouvement pro-vie aux États-Unis, mais cet essai sera-t-il transformé ?

3 comments

  1. Charles ED Durand

    Je ne peux m’empêcher de poser la question : – Où est Sr. Carol Keehan? Que dit-elle de la menace du Veto présidentiel si le Sénat vote la loi contre le financement de l’avortement par l’argent des contribuables ? Va-t-elle retourner la plume au président machiavélique? Elle qui se laissa volontiers ensorceller sous le charme et sembla croire au décret signé avec de l’encre sympathique. ELLE aurait du être circonspecte devant le bonheur non dissimulé de ”Planned Parenthood”sitôt signé ce décret présidentiel. Qu’elle sorte de sa cellule cette nonne progressiste et dénonce la veulerie de ce président qui il convient de le rappeler ici, en Janvier jour de son installation à la présidence,fut assermenté deux fois. La deuxième prestation se déroula, en soirée, dans le bureau ovale de la Maison Blanche devant le juge en chef de la Cours Suprême, cette fois sans bible, mais sur son honneur. Cette religieuse si elle est naïve qu’elle confesse son manque de rigueur et avoue avoir osé, avec ténacité, défier l’autorité des successeurs des apôtres les Pasteurs qui l’avaient prévenue du danger réel de cette loi. Est-ce par narcicisme ou naïveté opu orgueil ? Chose certaine elle a nui à l’Église du Chrit, a contrevenu à ses voeux de religieuse professe et comme personne personne s’est discrédité. Celles qui l’ont élue à la présidence…, à l’évidence manquèrent de discernement et ne surent pas poser les questions opportunes qui les auraient mieux éclairées. Elles devraient chanter le VENI CREATOR avant de faire leur choix.
    Sr. Carol Keehan où êtes-vous? N’ayez pas peur. Montrez-vous et publiquement annoncez au New York Times que vous allez remettre la plume maudite au locataire actuel de la Maison blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *