Une veuve catholique pro-vie brigue un siège de sénateur en Floride

Download PDF

 

Diebel

 

 

À 43 ans, Karen Diebel, une jolie femme mère de trois garçons (10, 12 et 13 ans), a cru que sa vie
« s’effondrait en mille morceaux » quand, en 2002, son époux, un médecin obstétricien, fut assassiné sur la bande d’urgence d’une autoroute par la personne même à laquelle il venait
prêter secours. C’est le curé de sa paroisse, le P. Richard Walsh, qui l’a fait sortir de sa tragédie personnelle en lui rappelant que Dieu l’avait gratifiée de nombreux
dons  et que ces bénédictions devaient l’emporter sur son désespoir. Un enseignement parfaitement reçu puisqu’elle s’est lancée à fond au service de sa communauté notamment en étant la
co-fondatrice d’un dispensaire, qui prendra le nom de son époux, pour apporter des soins aux malades sans couverture santé d’Orlando Est (Floride). Elle deviendra maire-adjointe de la ville de
Winter Park, située dans la banlieue d’Orlando.
Diplômé en 1989 de l’Université Notre Dame, Karen Diebel prend au sérieux l’enseignement de l’Église et s’efforce de l’appliquer dans sa vie politique. Pour
elle, actuellement, « toutes les décisions en matières économique et sociale, sont en opposition aux valeurs qui doivent renforcer et soutenir des familles solides. » Elle entend, comme
catholique, défendre ces valeurs pro-vie et pro-famille à un niveau supérieur et brigue le siège de sénateur du 24ème district de Floride pour le Parti Républicain. Elle devra
d’abord l’emporter sur d’autres candidats du GOP lors des primaires du 24 août prochain, puis vaincre le sénateur sortant Démocrate Suzanne Kosmas.