Identité Catholique : l’évêque de Greensburg fait la leçon à la Seton Hill University

Download PDF

« Dans l’esprit œcuménique du second Concile du Vatican, Seton Hill University accueille les gens de toutes les croyances pour partager les richesses de leurs propres traditions
religieuses et spirituelles. [Seton Hill University] respecte leur liberté religieuse et se réjouit des occasions d’enrichissement de la foi et de la culture qu’offre leur présence
»
.


Voilà ce qu’on peut lire dans la section « Notre identité catholique
»
du site de cette Université “catholique” située à Greensburg (Pennsylvanie) et fondée en 1882 par les Sœurs de la Charité en hommage à sainte Elizabeth Ann Bayley
Seton
, fondatrice de cette congrégation religieuse, et première sainte née aux États-Unis. Une déclaration d’intention qui “empeste” le relativisme…
Un relativisme que n’apprécie guère l’évêque de Greensburg, Mgr Lawrence E. Brandt (photo) qui, apprenant le 21 octobre, que la Seton Hill University avait invité
Douglas Kmiec, “catholique”, professeur de droit et militant pro-Obama, à venir s’exprimer sur son campus sur le thème « Foi et Politique », et après avoir essayé « en vain » de
joindre la présidente de l’Université, s’est résolu à publier une déclaration plutôt ferme : « Investi du pouvoir d’enseigner la vraie doctrine catholique dans le diocèse de Greensburg, je
suis dans l’obligation de déclarer, au vue de cette situation, que M. Kmiec déforme l’enseignement catholique en prétendant qu’il est indentique à ses opinions personnelles. Il n’y a pas
d’“autre” position catholique hors celle qui s’exprime dans les documents authentiques de l’Église. En déformant la doctrine catholique il porte un grave préjudice à la communauté catholique et
au-delà. Je m’interroge sur le caractère judicieux pour l’administration de cette Université de lui offrir une tribune sur son campus. Il ne faut pas s’étonner que ceux qui ont manifesté contre
cet événement, et beaucoup d’autres, considèrent cette prestation comme une offensante banalisation de la part d’une institution qui affiche son identité catholique »
.
De nombreux catholiques pro-vie n’ont pas manqué d’aller porter la contradiction à Douglas Kmiec. Quant à la délcaration de Mgr Brandt elle a été chaleureusement saluée par The Cardinal Newman Society :
« Les collèges et les universités catholiques ont le devoir de suivre les orientations des évêques dès qu’il s’agit de vivre conformément à leur identité catholique ».