L’enseignement secondaire catholique est le plus performant…

Download PDF

 

La National Catholic Educational Association (NCEA)
vient de faire paraître ses statistiques pour l’année scolaire 2009/2010. La NCEA, dont la création remonte à 1904, est la plus grande association privée des professionnels de
l’enseignement : elle regroupe 200 000 éducateurs catholiques au service de 7,6 millions d’élèves et d’étudiants (élémentaire, secondaire, supérieur et universités).

Selon ces statistiques, 99,1 % des élèves du secondaire catholique ont obtenu leur diplôme de fin d’études : les écoles
religieuses non-catholiques n’ont qu’un taux de réussite de 97,9 %, les écoles privées non religieuses, 95,7 % et le secteur public, 73,2 %.

Les élèves du secondaire catholique ont deux fois plus de chance de réussir leur cycle supérieur (quatre ans) que les
élèves du secteur public : respectivement 84,7 % de réussite contre 44,1 %.

La réussite de l’enseignement secondaire catholique est écrasante si on la compare aux piètres résultats du secteur
public. Mais il faut aussi faire litière d’un mythe : cet enseignement n’est pas élitiste et réservé aux familles disposant de moyens. Il éduque aussi un très grande nombre d’enfants de familles
pauvres et défavorisées et, visiblement, leur permet, contrairement au secteur public, d’atteindre un excellent niveau d’éducation.

L’excellence du secondaire catholique est un phénomène constant depuis au moins ces 25 dernières années.