Notre Dame University. Et si tout cela n’était dès l’origine qu’une manœuvre d’Obama…

Download PDF

Il y a dans cet énorme scandale des points qui demeurent encore dans l’obscurité. D’abord, la parfaite concomitance des deux communiqués (Maison Blanche et Notre Dame) annonçant la
venue d’Obama, qui, pour des personnes ayant comme moi un fort mauvais fond, fleure la connivence. Ensuite, l’obstination du P. Jenkins à s’en tenir à ce qu’il a décidé malgré les
oppositions internes et externes qui gonflent [1], et la note – intellectuellement pitoyable – en 11 points qu’il a fait secrètement [2] distribuer aux membres du conseil d’administration afin
qu’ils aient des arguments à opposer à ceux qui critiquent sa décision. J’ai encore d’autres interrogations, mais, pour l’heure, je les garde sous le coude.
L’hypothèse que vient de soulever une personnalité politique américaine, mérite d’être prise en considération.
Jim Nicholson (photo), homme politique républicain et catholique, a 71 ans, un âge où l’on n’est plus un doux rêveur. Il fut ministre des
Anciens combattants (de 2005 à 2007) et, surtout, ambassadeur des États-Unis près le Saint Siège de 2001 à 2005.
Vendredi dernier, le 3 avril, il était l’hôte du programme que dirige Sean Hannity sur Fox News. Après avoir exprimer son désaccord avec l’invitation d’Obama à
Notre


Dame et rappelé la politique pro mort du nouveau
Président, il se livre à la réflexion suivante (style parlé retranscrit) :

« Vous savez, il y a 70 millions de catholiques dans ce pays dont 55 % ont voté pour lui [Obama], et tout ce qu’il a fait [pour eux] depuis qu’il est président ça été de le leur mettre où je
pense [3], et je pense sincèrement que c’est lui qui aurait bien pu demander à Notre Dame de venir parler lors de la cérémonie de remise des diplômes. Je n’en suis pas sûr. Mais si c’est vrai,
c’est une erreur de calcul. Je pense qu’il a voulu y venir pour mettre un peu de baume sur ce que certains considèrent comme un comportement agressif envers les catholiques ».

Cette hypothèse ouvre, en effet, des perspectives nouvelles et fort intéressantes : la connivence (naïve) de l’administration de Notre Dame ne serait-elle pas plutôt une
complicité (avouée) ? La manœuvre d’Obama, si l’hypothèse de Nicholson est juste, ne serait-elle donc pas d’abuser, une fois encore, l’opinion (au demeurant divisée) catholique en
général, et d’entretenir, par sa venue, une nouvelle division dans la partie catholique qu’il sait lui être hostile. Ce que j’écrivais hier de la position intenable de ND Response, devrait être alors replacée dans cette
stratégie possible de la Maison Blanche. C’est pourquoi transiger sur les deux points fondamentaux (pas de tribune, pas d’honneur) m’apparaît comme extrêmement dangereux et diviseur pour
le “front du refus” catholique. Ce serait succomber à la subtile dialectique révolutionnaire dans laquelle Obama et ses proches collaborateurs sont passés maîtres depuis bien longtemps.
Vos commentaires seront les bienvenus…

[1] À ce jour, 28 évêques ont manifesté leur condamnation pour cette invitation, et le site NotreDameScandal a dépassé hier les 250 000
protestations…
[2] Cette note, qui ne devait pas être rendue publique, a pourtant “filtrée” de l’administration de Notre Dame et a été communiquée à LifeSiteNews qui l’a publiée hier.
[3] J’adapte un peu vulgairement la formule familière : to stick something in somebody’s eye, car en français ce n’est pas dans l’œil mais dans une autre partie de l’anatomie que,
figurativement, ces choses-là se font…


5 comments

  1. Kevin

    Avez-vous vu que, au Quebec, il y a un petit mouvement en plein essor qui a l’intention de declarer publiquement son apostasie de la foi? Cela semble avoir ete motive par le discours de Benoit orthodoxe.

  2. Boanergues

    Il est évident que cette sombre canaille ne s’arrêtera devant rien, même pas devant Dieu.
    Il se présente partout comme un dieu. Il est impératif que les catholiques d’Amérique réagissent avec vigueur, mais aussi que les catholiques du reste du monde, l’Europe en particulier, manifeste leur soutien dans cette lutte contre les forces du mal !

    Sur quelle “bible” Obama a-t-il prêté serment ?
    La Vulgate ? Cela m’étonnerait !…

    Obama n’est PAS catholique !

    Obama EST l’ennemi de Dieu et des âmes !!!

    Boanergues.

  3. ALMERAS Marie-Françoise

    On dit qu’il a prêté serment une seconde fois et dans une salle où il y avait des symboles maçonniques….

  4. Obama, franc maçon? Oh, non je n’ose pas y croire! Lui qui est doux comme l’agneau. Pourquoi l’attaqué ainsi?
    Ne savait vous pas qu’actuellement,il est de meilleur goût d’attaqué Notre saint Père Benoit XVI?
    Ah oui ici j’oubliais nous avons affaire à un site in-politiquement correct!
    Bonne continuation Monsieur Hamiche

  5. Bonjour Daniel,

    Mon commentaire n’a pas de rapport avec le billet, mais je souhaitai savoir quelles étaient vos sources concernant l’attitude de Mgr Fisichella après son article dans l’Osservatore sur Recife.
    Vous pouvez supprimer ce commentaire et je vous remercie de votre réponse au mail ci-dessus.
    UDP, en ce Jeudi Saint
    Polydamas