Notre Dame University. Un scandale peut en cacher un autre…

Download PDF

Un autre scandale entache de nouveau Notre Dame, un scandale qui aurait presque pu passer inaperçu, dans le brouhaha suscité par l’invitation d’Obama, sans la vigilance de Thomas
Peters
, l’animateur du blogue American Papist
Thomas a révélé, le 1er avril – et ce n’est pas un poisson… – que les dirigeants de Notre Dame avait annoncé officiellement la veille la nomination comme doyen de sa Faculté de
Droit de Nell J. Newton (photo) qui était, jusqu’à ce jour, chancelier et doyen de la Faculté de Droit de la University of California
(UCLA). Bof, pas de quoi fouetter un chat me direz-vous… Lisez la suite.
Cette brillante juriste – personne ne saurait lui contester ses capacités administratives et en droit constitutionnel ou améridien – se trouve aussi être une généreuse donatrice – autant que la
loi le permet – des politi


ciens démocrates pro avortement ! En 2004, elle avait
versé 500 $ au candidat démocrate “catholique” et pro avortement John Kerry (+ 500 $ au Comité National Démocrate dont on sait que le “droit” à l’avortement fait partie de son programme).
En 2007, elle donna 1 000 $ au Comité de campagne du Comité National Démocrate pour les élections présidentielles. Cette même année, elle offrit
2 300 $ (le maximum autorisé par la loi) pour aider Barack Hussein Obama, dont on sait la position sur l’avortement,
dans son combat pour gagner les primaires. En 2008, enfin, elle gratifia de 1000 $ Jackie Speier, une “catholique” démocrate et pro avortement, pour soutenir sa campagne visant l’un des
deux sièges de sénateur de Californie à Washington.
Le P. Jenkins, président de Notre Dame, dans l’éloge appuyé qu’il a fait des qualités de Nell Newton, s’est bien gardé de signaler sa générosité pour les politiciens de la
culture de mort. Il la qualifie de « profondément dédiée à la mission de l’Université » Notre Dame. D’où il apparaît, en bonne logique, que, décidément la mission de Notre
Dame
n’est plus catholique.