Notre Dame : University le cardinal George déplore la « gêne extrême »

Download PDF

C’est le neuvième prélat américain à réprouver l’initiative de Notre Dame. Et ce n’est pas le moindre puisqu’il s’agit du cardinal Francis George, archevêque de Chicago, et
président de la Conférence des évêques américains (USCCB).
Samedi dernier il intervenait devait une foule nombreuse réunie à l’hôtel Marriott O’Hare de Chicago sur le dernier document du Saint Siège relatif à la bioéthique Dignitatis
Personæ
. Une partie de son discours fut consacré à « l’affaire Notre Dame ». Il apprit à son auditoire qu’il en avait discuté avec les responsables de l’administration de l’USCCB et,
à plusieurs reprises, avec le P. John Jenkins. « La discussion va continuer, a-t-il indiqué, qu’elle ait ou non une quelconque conséquence susceptible d’amener, je pense,
l’Université de Notre Dame à la compréhension
[qu’à l’USCCB] de ce que veut dire être catholique (…) Ainsi, et tout à fait indépendamment des positions personnelles du Président
[Obama], et qui sont bien connues, le problème c’est que vous avez une université catholique – le bateau amiral des universités catholiques – qui fait quelque chose qui apporte une gêne
extrême à beaucoup, beaucoup de gens qui sont catholiques. Donc (…) il est clair que Notre Dame n’a pas compris ce que c’est qu’être catholique quand elle a lancé cette invitation, sans avoir
anticipé l’espèce de tumulte qui a résulté de sa décision, à tout le moins pas avec l’ampleur qu’on a connu ».

La cardinal presse les catholiques préoccupés :  « faites ce que vous êtes supposés devoir faire : téléphoner, envoyer des courriels, écrire des lettres, pour exprimer ce que vous avez
sur le cœur à cause de cette affaire : votre gêne, votre difficulté »
.
Le président de l’USCCB estime impossible de “désinviter” Obama, mais pense qu’il est légitime d’envisager une certaine forme de protestation lors de la cérémonie.

2 comments

  1. Yves

    Je partage tout-à-fait la «gêne extrême» qu’éprouvent certainement un grand de catholiques américains  devant cette bourde énorme du P. John Jenkins  aux conséquences incalculables.
    Si le Président Obama est effectivement reçu en plus de recevoir un doctorat, je crois alors que les responsables concernés de l’épiscopat américain devront envisager ultimement  de révoquer le statut catholique de Notre Dame, ni plus ni moins!

  2. JCM

    Non, plutot la remettre sous l’autorité de la Congrégation Sainte Croix puisqu’on a appris que celle-ci n’assure plus la direction de cette université. Voir la lettre du Superieur general le Réverend Hugh Cleary :
    http://www.catholicnewsagency.com/document.php?n=809
    C’est un des effets de “l‘esprit du concile” qui a retiré beaucoup d’établissements de la tutelle directe des congrégations.