Notre Dame University : trois nouveaux évêques condamnent

Download PDF

L’énorme scandale de l’invitation par Notre Dame de Barack Hussein Obama, ne cesse de prendre de l’ampleur [1]. Trois nouveaux évêques américains viennent de désavouer la direction
de Notre Dame.
Le 31 mars, la Cardinal Newman Society a rendu publique une lettre que Mgr John, C. Nienstedt, archevêque de Saint-Paul et Minneapolis (Minnesota), a adressée à Notre Dame.
L’archevêque y dénonce « l’erreur flagrante de la décision » de Notre Dame. C’est, déclare-t-il, « une farce que l’université Notre Dame, considérée par beaucoup comme une
université catholique, puisse apporter son soutien à un homme politique aussi anticatholique. J’espère que vous pourrez reconsidérer cette décision. Dans le cas contraire, veuillez ne plus
attendre aucun soutien de ma part à votre université dans l’avenir »
.
Le 27 mars, lors du deuxième Illinois Catholic Prayer Breakfast qui s’est tenu cette année à Chicago, Mgr Robert C. Morlino, évêque de Madison (Wisconsin), a indiqué que s’il avait
été le président de Notre Dame il n’aurait jamais invité Obama à venir s’y exprimer.
Enfin, et le même jour, s’exprimant sur cette affaire dans son blogue, Mgr Robert Lynch, évêque de St. Petersburg (Floride), a déclaré que cette invitation faite à Obama allait
procurer « à celui qui mène le combat pour un accroissement des droits à l’avortement (…) une plateforme particulièrement prestigieuse ». Il ajoute qu’il connaît beaucoup d’anciens
étudiants de Notre Dame qui sont, comme lui, pro vie : « Eux et moi avons choisi de faire part de notre tristesse au conseil de trustees et à l’administration de manière calme et digne
»
.
Ces trois nouvelles voix épiscopales portent à huit le nombre d’évêques ayant fait savoir leur désapprobation à Notre Dame.

[1] Vous trouverez toutes les références en consultant la liste des articles que j’ai déjà publiés sur ce thème : il y en a trop pour que je puisse désormais
introduire des liens “hypertexte” dans les articles que je vais continuer à publier sur ce scandale.

1 comment