Une université jésuite annule la représentation d’une pièce obscène sur son campus

Download PDF

On ne peut pas toujours dire du mal des jésuites et de leurs universités. On peut parfois même les féliciter. La chose est si rare…
Le P. Michael Engh, sj, qui préside la Santa Clara University (Santa Clara, Californie) depuis le 1er janvier de cette année (cette récente nomination doit expliquer ce qui suit)
vient de décider l’annulation de la représentation sur le campus de cette université jésuite de la pièce The Vagina Monologues (les Monologues du Vagin) au grand soulagement de la
Cardinal Newman Society
(CNS) qui y voit un « encourageant signe de renouveau » de cette université ».
Cette pièce, écrite par l’écrivain féministe Eve Ensler, et mise en scène depuis 1996, se veut une œuvre contribuant à la prise de conscience de la violence faite aux femmes et aux jeunes
filles, mais n’est en fait qu’une pièce explicitement et grossièrement sexuelle au contenu pornographique et avilissant. Elle promeut avec complaisance les relations sexuelles saphiques et
présente la séduction et le viol d’une jeune adolescente par une lesbienne comme une chose « salutaire »
Cette pièce a été très régulièrement représentée sur les campus des universités catholiques américaines depuis sa création avec un “pic” en 2003 (dans 32 universités !), année ou la CNS
est entrée dans la bataille. Toutefois, 15 universités catholiques ont déjà accueilli ou s’apprêtent à recevoir ce “spectacle” en 2009. Dont plusieurs universités jésuites…