Vidéo : les jeunes pro-vie “fêtent” Planned Parenthood en Californie

Download PDF

On appelle cela les « Flash Mob » (les mobilisations éclair), et c’est devenu une véritable mode chez les jeunes pro-vie américains. J’en ai déjà signalées deux récente à Chicago. La dernière vient de se dérouler le 3 mai à Sacramento, la capitale de la Californie, et devant le Capitole.
Ce jour-là, Planned Parenthood organisait le Planned Parenthood Capitol Day, dont il semble que ce soit la deuxième édition. Celle de l’année dernière avait, dit-on, rassemblé 900 personnes, ce qui est très peu. À considérer la foule clairsemée que l’on voit sur la vidéo (tournée du côté de Planned Parenthood), je ne suis pas même sûr que l’édition de cette année en ait rassemblé autant… Les temps changent pour l’avorteur N° 1 aux États-Unis.
Les jeunes pro-vie de Youth for Life de Californie – et même les très jeunes pro-vie, puisqu’il y a là des lycéens d’une école catholique qui, avec l’aval des parents, leur a donné l’autorisation de “sécher” les cours ce matin-là pour participer à l’événement – ont décidé d’aller “fêter” à leur manière ce rassemblement des partisans de la culture de mort en organisant une « Flash Mob » que je vais vous laisser déguster avec bonheur…
On peut désormais préciser les 4 ingrédients nécessaires à une bonne « Flash Mob » pro vie :

  • 1. des ballons jaunes ;
  • 2. des chants joyeux ;
  • 3. de l’enthousiasme ;
  • et 4. un animateur…

L’animateur en question n’est autre que le frère Chad McCoy, des Franciscains de l’Immaculée, membre de la paroisse St. John Cantius de Chicago et grand organisateur des « Flash Mob » de la métropole de l’Illinois, venu apporter aux Californiens le savoir-faire des Chicagoans… C’est lui qu’on voit sauter à la droite de l’écran dans différentes séquences de cette vidéo drôlatique.

 

2 comments

  1. Charles ED Durand

    D’un côté de vastes moyens financiers, des balons blancs et ROUGES, notez les sièges vides et des visages mornes sans vitalité. De l’autre côté le soleil, des cris et des chants qu’entonnent des jeunes qui disent leur joie d’être en vie.
    JPII écrivait (Centesimus annus) : Une démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré et sournois… et dans (Evangelium vitae) il parlera du combat de l’Église au service de la vie depuis sa conception jusqu’à sa fin naturelle.
    Pour toutes celles et ceux qui ne voient que des portes closes dans leur vie, qu’ils sachent que d’autres s’ouvriront et il y aura de l’amour et de la joie. Ne pas se laisser abattre par des passages sombres la lumière surgira et vous retrouverez le repos de l’esprit. On se voit mal sur une surface d’eau agitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *