Après la tuerie de Baghdad, le cardinal George exige que le gouvernement américain prenne ses responsabilités

Download PDF

Le président de la Conférence épiscopale américaine, le cardinal Francis George, archevêque de Chicago, dans une déclaration diffusée aujourd’hui a déclaré : « Puisqu’il a envahi l’Irak, le gouvernement des États-Unis à le devoir moral de ne pas abandonner ces Irakiens qui ne peuvent se défendre par eux-mêmes ». Le cardinal George commente, évidemment, la tuerie perpétrée dimanche par des islamistes dans la cathédrale syro-catholique de Baghdad et qui a provoqué la mort de 58 innocents, dont trois prêtres, et blessé 75 autres personnes. « Nous nous tenons aux côtés des évêques, de l’Église et du peuple irakien dans sa quête urgente pour plus de sécurité, de liberté et de protection » poursuit le cardinal. On sait que la Conférence épiscopale des États-Unis, tout comme le Saint Siège, était défavorable à l’invasion de l’Irak et, d’ailleurs, le cardinal qualifie bien « d’invasion » l’opération militaire conduite par les États-Unis. Tout en se félicitant de la fin annoncée des opérations militaires menées par les États-Unis en Irak, les évêques américains demandent avec force au gouvernement américain d’assumer ses responsabilités en collaborant avec le gouvernement irakien pour mettre un terme aux violences, tout en constatant l’échec du gouvernement américain à donner aux Irakiens les moyens de se défendre et de vivre en sécurité.

9 comments

  1. soha

    curieusement, les “martyrs de la liberté religieuse” et des fantasmagories mondialistes, maçonniques , conciliaires(désolé pour l’amalgame)… n’ont droit qu’à des “demandes de sécurité”…Ils ne sont ni victimes des idéalismes pacifistes femelles qui dominent le sabre comme le goupillon, encore moins “martyrs de la Foi”, puisqu’elle n’est plus proclamée comme telle. Quel gâchis !
    C’est sans doute ce qu’on appellera un jour le “syndrome de Tibhirine”!
    Rester et se faire massacrer comme des ingénus ou partir pour d’autres climats où règnent le même mondialisme, le même conciliarisme, les mêmes illusions érigées en dogmes et chape de plomb???
    La valise est piégée et le cercueil bourré d’explosifs..Quelle issue,Seigneur ?A.S Atterré des Scandales

  2. Joseph Paris

    À défaut d’évangéliser, l’église fait de la politique accommodante et se nourrit du martyr d’ innocents. Le pire c’est que l’Égypte n’est plus un refuge et bientôt pour les innocents il n’y aura plus de lieu où trouver refuge et protection. Les innocents du moyen-orient sont sacrifiés par une sorte d’esthétique vaticane, qui se prend pour de la théologie. Or la feuille d’or qui couvre le fond de l’icône s’effrite et les figures saintes ne sont plus que des traces fantomatiques tels les boniments cyniques proférés par le “cardinal” Touran. Les Évangiles souffrent en leur “chair”, car ce n’est pas un livre, mais de la Parole Vivante. Voilà ce qui donne quand on ne prend pas garde à bien proclamer que les Évangiles ne font pas partie des religions du livre (infamie)et en ce moment même des chrétiens de par le monde vivent dans la terreur quotidienne , souffrent du stupre, de l’expropriation, de persécutions permanentes, de l’abandon (Les savants et confortables colloques dans la cité du Vatican. Quelle tristesse, quel pauvre coq fatigué par son chant qui ne porte pas à l’éveil de ceux qui se disent bergers…

  3. klenik

    massacre dans la Cathedrale, mais aussi 21 attentats à la voiture piégée apparemment coordonnés dans des quartiers chiites de Bagdad, a indiqué le ministre de la Santé.
    information belge http://www.rtbf.be/info/articles/irak-36-morts-et-320-blesses-dans-11-attentats-coordonnes-a-bagdad
    (les Chretiens ne quitteront pas l’Irak, il ne faut pas faire le vide dans ces pays, comme au Liban, a une triste epoque – massacre de Damour en 1976, par ex.
    les Ricains et leur guerre en Irak… je crois que nous ne possedons pas tous les elements… ou plutot, je pressens une orchestration…

  4. Perpétue

    Et si l’ attentat dans la cathédrale à Bagdad était un acte de représailles après le synode sur les Chrétiens du Moyen Orient?

    “Extrait des propos de Mgr Raboula Antoine Beylouni, évêque de Curie au patriarcat d’Antioche des Syriaques, soit le même rite que celui des Chrétiens assassinés dimanche : « Le Coran permet au musulman de cacher la vérité au chrétien et de parler et agir contrairement à ce qu’il pense et croit. Dans le Coran, il y a des versets contradictoires et des versets annulés par d’autres, ce qui donne au musulman la possibilité d’utiliser l’un ou l’autre selon son avantage et ainsi il peut dire du chrétien qu’il est humble et pieux et croyant en Dieu, comme il peut le traiter d’impie, d’apostat et d’idolâtre. Le Coran donne au musulman le droit de juger les chrétiens et de les tuer par la djihad (guerre sainte). Il ordonne d’imposer la religion par la force, par l’épée. L’histoire des invasions en est témoin. C’est pourquoi les musulmans ne reconnaissent pas la liberté religieuse, ni pour eux ni pour les autres… »
    Le communiqué revendiquant l’assassinat ne fait aucune allusion aux propos de Mgr Beylouni ou à ceux d’autres évêques. Pourtant je ne peux m’empêcher de trouver un lien. La couverture de presse du synode pour le Moyen-Orient a été à peine correcte dans les médias arabes qui ont réservé en revanche toute la place aux propos de Mgr Beylouni ou à d’autres propos similaires. Tant et si bien que le Patriarche Younan a dû nuancer et relativiser les propos de ses évêques par crainte de représailles !
    Au Liban, la première des réactions a été celle des prêtres chaldéens et syriaques sur le terrain qui se sont précipités chez le patriarche maronite, chez le cardinal Sfeir et chez le président Amine Gemayel et le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, pour préparer l’accueil de milliers de Chrétiens qui choisiront la valise et non le cercueil, et qui viendront grossir le rang de leurs coreligionnaires qui s’entassent dans les banlieues pauvres de Beyrouth dans l’attente d’un visa pour n’importe où, et dans l’espérance d’un hypothétique permis de travail au Liban.”
    MAROUN CHARBEL
    present.fr du 3 novembre 2010

      • matthieu

        Alors nous commençons à devenir de plus en plus nombreux à être inintelligents et à nous poser ce genre de questions depuis le 11 septembre 2001,ne vous en déplaise americatho.
        Tous les gens bien informés connaissent l’implication de services israëliens dans l’agression caractérisée condamnée par l’ONU,rappelons-le,qu’a subie l’Irak par les USA et les véritables responsables des exactions contre les chrétiens sont bien en premier les anglo-saxons.
        Et cela américatho est gravé dans le marbre de l’éternité.
        Et il y a un proverbe arabe,excusez-moi americatho,il y a des arabes chrétiens dont la langue liturgique est l’arabe,qui dit sur une pierre noire une fourmi noire dans la nuit noire,Dieu la voit et il voit en vérité les péchés de chaque créature.
        Veritas odium parit.
        Tous les chrétiens ne sont pas sionistes,americatho et bien attentifs à ce qui se passe,c’est leur droit d’être lucides,non,même s’ils vous paraissent inintelligents.

  5. Geneviève

    Extrait de l’excellent article de Mgr Philippe Brizard, Directeur de l’Oeuvre d’Orient mis en ligne sur le site famillechretienne.fr :

    (…) “Le Père Muhannad (dominicain irakien) connaissait les deux prêtres syriaques catholiques du diocèse de Bagdad qui ont péri le 31 octobre 2010. « Wassim Sabiha, 27 ans, et Thaer Saad Abd Al, 32 ans, étaient deux jeunes prêtres. Si je ne connaissais pas très bien le premier, je me souviens que le second m’avait fait part de sa détermination à rester en Irak. “Si je dois aller jusqu’au martyr, je le ferais pour les chrétiens de Bagdad. Le Christ n’a-t-il pas versé son sang pour nous ?”, m’a-t-il demandé. »

  6. noemia

    Mettons-nous en prière, et cessons nos commentaires d’homo sapiens! interrogeons plutôt le Christ à ce sujet, ou mieux laissons-nous interroger par Lui! Il est VIVANT!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *