Démission de l’évêque d’Owensboro (Kentucky). Le siège est vacant

Download PDF

Encore qu’il n’aurait atteint ses 75 ans que le 6 décembre prochain et donc la limite d’âge prévue au canon 401 § 1, Mgr John J. McRaith, évêque d’Owensboro (Kentucky) depuis le 23 octobre
1982, a présenté sa renonciation à la charge pastorale du diocèse, qui a été acceptée le 5 janvier en conformité au canon 401 § 2 qui stipule : « L’évêque diocésain qui, pour une raison de
santé ou pour toute autre cause grave, ne pourrait plus remplir convenablement son office, est instamment prié de présenter la renonciation à cet office »
. On ne sait rien de plus des
raisons qui ont poussé l’évêque à abandonner sa charge : depuis hier le site du diocèse est muet et ne signale pas même la renonciation de l’évêque. Aucun nouvel évêque n’ayant été nommé par le
pape, le siège est vacant.
Mgr McRaith, désormais évêque émérite, était le troisième ordinaire de ce diocèse érigé le 9 décembre 1937 par démembrement du diocèse de Louisville (Kentucky), et qui recouvre, en
surface, à peu près le tiers occidental de l’État du Kentucky, un État faiblement catholique puisqu’on n’y compte que 382 521 baptisés catholiques pour une population de 4 241 474, soit 9 %
(chiffres officiels au 3 novembre 2008). Le diocèse d’Owensboro est en-dessous de ce pourcentage puisqu’il ne compterait qu’environ 6 % de catholiques, un pourcentage qui n’a cessé de décroître
depuis les années 1960. Population catholique donc faible pour ce diocèse essentiellement rural, mais avec un haut taux de pratique : presque 60 % de “missalisants” ce qui est un des plus hauts
pourcentages aux États-Unis, et une progression assez remarquable du nombre de paroisses : 33 en 1937 ; 79 cette année.