Excommunication des politiciens pro-avortement : les évêques US vont en délibérer

Download PDF
C’est une révélation que vient de donner, au cours d’une interview, Mgr Gerald Kicanas, évêque de Tucson (Arizona)
et vice-président de la Conférence des évêques américains (United States Conference of Catholic Bishops). Lors de leur session d’automne, qui se tiendra en novembre, les évêques américains
délibéreront sur un sujet controversé et qui les divise : le fait de voter des lois pro-avortement entraîne-t-il l’excommunication automatique ? Mgr Kicanas répond ainsi à cette question :
« Je crois qu’il y a là plusieurs problèmes. Le premier, c’est de déterminer quel est le niveau de coopération impliqué lorsqu’un législateur encourage ou permet un acte intrinsèquement
mauvais ? Est-ce ou n’est pas une coopération formelle ? C’est la question-clé car s’il s’agit d’une coopération formelle, alors il en découle de sérieuses conséquences »
. Interrogé par le
journaliste pour savoir si c’était bien l’excommunication automatique qu’évoquait l’évêque par son expression de « sérieuses conséquences », Mgr Kicanas a répondu : « C’est
cela. C’est une question à laquelle nous n’avons pas encore donné de réponse »
.