L’archevêque Chaput est-il le “tombeur” de l’évêque Morris ?

Download PDF

Le bulletin Vatican Information Service diffusé par le bureau de presse du Saint-Siège, annonce laconiquement aujourd’hui : « Le Saint-Père a relevé Mgr William M. Morris de la charge pastorale du diocèse de Toowoomba (Australie). » Anticipant l’annonce officielle de Rome, l’évêque avait cru pouvoir faire lire dans tous les paroisses de son diocèse, au cours du week-end dernier, une lettre annonçant son départ « non volontaire », dénonçant un abus de droit le concernant et précisant même « que le pape Benoît XVI a estimé que le diocèse serait mieux administré sous la direction d’un nouvel évêque ». Je signale enfin que malgré la pression romaine lui demandant sa démission, l’évêque l’a refusée. Rome l’a donc purement et simplement saqué !
Né en 1943, et donc âgé de 67 ans seulement, l’évêque australien avait été ordonné prêtre pour le diocèse de Brisbane en 1969, puis nommé évêque par le bienheureux Jean-Paul II en 1992, nomination, il faut bien l’admettre, fort malheureuse, car ce prêtre a toujours manifesté des positions frayant avec l’hérésie, si l’on veut bien me permettre cet euphémisme.
Rome avait été alertée dès 2006 des positions extravagantes de ce prélat en costume cravate si ressemblant à quelques-uns de nos évêques français – Rouet en moins laid, si vous voyez ce que je veux dire. Dans sa lettre pastorale de l’Avent de cette année-là, Mgr Morris, arguant du vieillissement du clergé local (auquel il ne pouvait mais) et du tarissement des vocations sacerdotales dans son diocèse (dont il fut entièrement responsable), demandait à Rome de changer de doctrine en ordonnant des femmes, des hommes mariés, en réintégrant dans le sacerdoce d’anciens prêtres réduits à l’état laïc, en reconnaissant la validité des ordinations sacerdotales chez les anglicans, les luthériens et autres schismatiques : ne manquaient plus dans cet inventaire à la Prévert que des dingos et des kangourous chapeautés ! À vrai dire, les insanités de l’évêque ne remontaient pas qu’à l’année 2006. Bien avant, il s’était singularisé en prônant et pratiquant des absolutions collectives et en promouvant l’éducation sexuelle chez les tout-petits.
Ce qui est étonnant, ce n’est pas que Rome vienne de sanctionner un tel olibrius, mais qu’Elle ait mis tant d’années à le faire…
Toujours est-il qu’en 2006, Rome décidait de diligenter une enquête canonique sur Mgr Morris et en chargea l’archevêque de Denver (Colorado), Mgr Charles Chaput. Il est intéressant de noter, en passant, que quand quelque chose va mal dans le monde catholique anglo-saxon non américain, c’est à des évêques des États-Unis que Rome s’adresse : le dernier cas connu étant celui de Mgr Timothy Dolan, archevêque de New York, chargé d’une visite apostolique des séminaires irlandais… Notons encore que c’est la deuxième mission de ce type qui est confiée à Mgr Chaput, puisque Rome l’avait chargé d’une visite apostolique des Légionnaires du Christ aux États-Unis. L’archevêque de Denver vient-il de passer (et de réussir avec succès) deux examens qualificatifs pour un dicastère romain ? Simple interrogation de ma part…
L’archevêque Chaput s’est donc rendu dans le diocèse de Toomwoomba où il pu interroger prêtres et laïcs en grand nombre. On ignore le contenu du rapport qu’il a remis à Rome mais on vient aujourd’hui d’en constater l’effet !

 

4 comments

  1. Michèle

    Seigneur! Oui,vraiment,Rome fait preuve de patience!
    Et si en France on ordonnait des imams! Puisqu’ils sont formés à la Catho!
    Voilà une idée qu’elle est bonne! M’étonne qu’elle n’aie pas encore surgi dans quelques ciboulots déglingués du Soviet des épiscopes de France!

    Plus sérieusement, on ne peut que se réjouir de l’émergence de ces “locomotives”au sein de la communauté épiscopale nord américaine, et de leur présence, ou de leur influence grandissante, à Rome. C’est de bon augure pour les temps à venir.

  2. Roger Bélanger

    Ah!!! Si on pouvait rapidement installer une voie ferrée pouvant amener de telles locomotives au Québec !!! Vivement, Seigneur !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *