Pour deux évêques texans, le vote Obama n’est pas permis

Download PDF
Dans une déclaration commune distribuée dans toutes les paroisses de leurs diocèses, deux évêques texans du nord
de l’État [1], Mgr Kevin Farrell, ordinaire de Dallas, et Mgr Kevin Vann, ordinaire de Fort Worth, mettent en garde leurs fidèles : « Voter pour un candidat qui soutient le mal
intrinsèque de l’avortement ou “les droits à l’avortement” quand existe une alternative moralement acceptable, c’est coopérer au mal et c’est donc une chose moralement non permise »
.
Comme il fallait s’y attendre, cette déclaration a déclenché la colère des laïcistes de  Americans United for Separation of Church and State (Américains unis pour la séparation de
l’Église et de l’État) qui y voient – mais ils n’ont encore une fois pas chaussé les bonnes lunettes – un appel à voter pour McCain, une prise de position partisane en contradiction avec
le statut fiscal de l’Église catholique qui l’exonère – comme toutes les autres confessions religieuses reconnues – de nombreux impôts et taxes à la condition suspensive de ne pas appeler à voter
pour tel ou tel candidat lors des consultations électorales. En fait, et au-delà de ce vrai-faux principe, cette association – qui elle ne cache pas son orientation progressiste – semble surtout
s’inquiéter de la lente érosion des intentions de vote de ceux qui se disent catholiques pour Obama
Il faut saluer le courage des évêques Vann et Farrell d’oser prêcher la doctrine à temps et à contretemps, ce qui n’est pas toujours le cas dans l’épiscopat américain. L’“excuse” de
nos deux prélats c’est qu’ils sont encore tout jeunes dans la “carrière” épiscopale, puisque le premier n’est évêque que depuis 2005 et le second depuis l’an dernier…

[1] Les diocèses de Dallas et de Fort Worth sont suffragants de l’archevêché de San Antonio qui comporte aussi les diocèses de Marillo, El Paso, Lubbock, Laredo et San Angelo. Le Texas possède un
second archidiocèse, celui de Galveston-Houston, avec les diocèses suffragants d’Austin, Beaumont, Brownsville, Corpus Christi, Tyler et Victoria. L’extraordinaire vitalité du catholicisme texan
a incité Benoît XVI, en 2007, à créer l’archevêque de Galveston-Houston, Daniel DiNardo, cardinal de la Sainte Église romaine.

1 comment

  1. Ces deux évêques pouvaient d’autant moins prendre parti pour McCain que ce dernier, ultralibéral impénitent, est en contradiction avec la doctrine sociale de l’Eglise.

    Un Catholique américain conséquent ne devrait-il pas s’abstenir de tout vote?