Trois prélats américains nommés membres de la Curie romaine

Download PDF
Le Saint Père a nommé ce jour trois prélats américains dans deux organismes de la Curie romaine.
Mgr Raymond L. Burke, archevêque de St. Louis (Missouri), qui était, depuis 2003, consultant à la Congrégation pour le Clergé, est élevé au rang de membre.
Ce même prélat, le cardinal William J. Levada, (pro) préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi et archevêque émérite de San Francisco (Californie) et Mgr John J. Myers,
archevêque de Newark (New Jersey) sont nommés membres du Conseil pontifical pour les textes législatifs.
Cette information m’invite à un court commentaire sur Mgr Raymond L. Burke.
J’avais ici même (
americatho.over-blog.com/article-13768430.html), dans un article du 13 novembre dernier « techniquement » pronostiqué l’élection de l’archevêque de St. Louis à la présidence du comité des Affaires
canoniques et de l’administration de l’Église de la conférence épiscopale américaine. Deux jours plus tard, l’assemblée plénière d’automne en disposait autrement et nommait à cette présidence un
évêque auxiliaire de Chicago qui, honnêtement, ne « faisait pas le poids » devant la science de canoniste universellement reconnue à Mgr Burke. J’écrivais : « Mais, en raison de ses
positions doctrinales et disciplinaires aussi fermes qu’orthodoxes, l’archevêque de St. Louis ne s’est pas fait que des amis dans l’épiscopat américain. S’il n’était pas élu à ce poste, ce serait
une preuve supplémentaire que, dans son expression majoritaire, l’épiscopat américain n’est pas à la hauteur des défis de l’heure »
. Je n’ai pas un mot à retrancher à ce commentaire d’il y a
six mois, mais je constate que ce que Mgr Burke n’a pas obtenu de ses pairs américains, il vient, en quelque sorte, de le recevoir de Benoît XVI puisque le Conseil pontifical
pour les textes législatifs
est chargé de l’interprétation authentique du Code de droit canonique…