Un évêque américain relevé de son office

Download PDF
À peine revenu des États-Unis, le pape Benoît XVI vient de prendre, ce jour, une grave décision concernant un des évêques de cette
Église locale.
En conformité avec l’article 401, § 2 qui stipule : « L’évêque diocésain qui, pou
r une raison de santé ou pour toute
autre cause grave, ne pourrait plus remplir convenablement son office, est instamment prié de présenter la renonciation à cet office »
, Mgr Donald Pelotte, évêque de Gallup (Nouveau
Mexique) a été relevé de son office.
L’évêque avait été victime d’une “chute” chez lui le 23 juillet dernier. J’en avais parlé ici :
americatho.over-blog.com/article-11539482.html, mais des informations
ultérieures de source journalistique m’avaient convaincu qu’il ne s’agissait pas d’un accident domestique mais plutôt d’une agression. Des sources diocésaines officielles laissèrent vite
entendre
que les lésions cérébrales subies par l’évêque – soit par agression directe, soit par sa chute



dans l’escalier de sa résidence à la suite de cette agression – étaient suffisamment graves pour empêcher toute reprise rapide de ses
activités. Le 4 janvier de cette année, on apprenait que le Saint Siège venait de nommer Mgr Thomas J. Olmsted, évêque de Phoenix
(Arizona), administrateur apostolique du diocèse de Gallup, dans l’attente du rétablissement de Mgr Pelotte. Il semble donc que le Saint Siège
estime aujourd’hui ce rétablissement impossible et l’état cérébral de Mgr Pelotte suffisamment irréversible pour le releve
r de
son office. C’est du moins ce qu’on peut avancer comme hypothèse en langage diplo
matique, en attendant peut-être d’autres explications
si la vraie raison n’est pas de « santé » mais une autre « cause grave ».