Un nouvel évêché et un nouvel évêque aux États-Unis…

Download PDF

 

Le Souverain Pontife Benoît XVI a érigé hier, 14 juillet, un nouvel évêché aux États-Unis… mais il
s’agit d’un exarchat apostolique de l’Église catholique syro-malankare.
Cette Église catholique orientale qui s’est séparée de l’Église syro-malankare orthodoxe (une Église non unie à Rome) en 1930, a été élevée par le Saint Siège en 2005 au rang d’Église
archiépiscopale majeure avec un primat. Elle se situe essentiellement dans la province du Kérala aux Indes et le nombre de ses fidèles (réparties en huit éparchies – ou diocèses – et quelques
communautés en Amérique du Nord et en Europe) oscille, selon les estimations, entre 300 000 et 500 000.
Rome a donc décidé de créer un exarchat apostolique (évêché) aux États-Unis qui aura son siège à New York, et nommé le P. Thomas Naickamparampil, prêtre de l’archidiocèse majeur
de Trivandrum (Kérala), premier évêque de ce nouvel exarchat, et visiteur apostolique des catholiques syro-malankares du Canada et d’Europe. Le nouveau prélat, né en 1961 dans l’éparchie de
Pathanamthitta, a été ordonné prêtre en 1986. L’église catholique syro-malankare compte, aux États-Unis, entre 6 et 10 000 fidèles répartis en 16 paroisses et 15 missions servies par 15 prêtres
et 35 religieuses.
Le nouvel évêque est, de droit, membre de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis.
Puisse cette bonne nouvelle démontrer à ceux qui en douteraient encore – et il en existe… – que la proposition romaine de créer des ordinariats pour les anglicans qui cherchent la pleine
communion avec Rome (cf. la constitution apostolique Anglicanorum cœtibus), est non seulement judicieuse mais praticable… Simple commentaire en
passant.