Une universitaire catholique pro-vie prochain ambassadeur des États-Unis près le Saint-Siège

Download PDF
Annoncé le 5 novembre, le choix du président George W. Bush de nomme
Mary-Ann-Glendon.jpg
r
Mary Ann Glendon ambassadeur des États-Unis près le Saint-Siège rend assez nerveuse la presse progressiste américaine… Le choix du Président est évidemment subordonné à la
ratification du Sénat, mais cette dernière ne devrait pas poser trop de problèmes.
Mary Ann Glendon est née le 7 octobre 1938 à Pittsfield (Massachusetts) et, à 69 ans, elle est toujours professeur de Droit à la Harvard University. Elle n’a
jamai
s caché son opposition à l’avortement et au “mariage” gay. Dans son livre, paru en 1987, Abortion and Divorce in Western Law, elle critiquait
sévèrement l’arrêt Roe vs. Wade de la
Cour Suprême en 1973 légalisant l’avortement au plan national. J’ai trouvé de Mary Ann
Glendon
cette citation assez parlante, mais sans référence : « Ce qui est vraiment “démodé” aujourd’hui c’est ce vieux féminisme des années 1970, avec ses attitudes négatives envers
les hommes, le mariage et la maternité, et son dogmatisme rigide sur l’avortement et les droits des gays ».

Mary Ann Glendon fut nommée par Jean-Paul II en 1994, membre de l’Académie pontificale des Sciences sociales et, en 1995, déléguée du
Saint-Siège à la Conférence Internationale sur les Femmes qui s’était tenue à Pékin sous l’égide des Nations-Unies. Sa notice sur Wikipedia indique qu’elle serait une divorcée-remariée :
la chose semble peu probable mais mérite d’être fouillée.