WikiLeaks, le département d’État et le Vatican

Download PDF

Samedi, le bureau de presse du Saint Siège a fait paraître une déclaration relative à la décision du site WikiLeaks de mettre en ligne, depuis le 28 novembre dernier, 251 287 dépêches confidentielles ou secrètes des postes diplomatiques américains à l’étranger, documents adressés au département d’État de Washington. Sur les 1 340 dépêches déjà publiées, 16 ont trait aux relations diplomatiques entre les États-Unis et le Vatican. La déclaration précise :

  • « Sans se hasarder à évaluer la gravité extrême de rendre public un telle quantité de documents secrets et confidentiels, le bureau de presse du Saint Siège remarque qu’une partie des documents récemment publiés concerne des rapports adressés au département d’État des État-Unis par l’ambassade des États-Unis près le Saint Siège. Évidemment, ces rapports reflètent les impressions et les opinions des personnes qui les ont rédigés, et ne sauraient être considérés comme exprimant les vues du Saint Sièges, ni comme relatant les paroles précises de ses responsables (…) Leur fiabilité doit par conséquent être évaluée avec grande prudence, en conservant à l’esprit ce contexte. »

De son côté, l’ambassade des États-Unis près le Saint Siège a condamné « dans les termes les plus vigoureux » la divulgation de ces informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *