La drôlerie du dimanche…

Download PDF

Je ne sais pas pour vous, mais quant à moi j’ai toujours trouvé que les bandes dessinées de Bill Watterson de la série Calvin & Hobbes sont irrésistibles. Je devrais
écrire « étaient » puisque le célèbre “cartoonist” américain a, en quelque sorte, pris sa “retraite” en 1995 à l’âge de 37 ans… Watterson est en effet né en 1958 à Washington D.C., mais,
alors qu’il n’avait que six ans, sa famille a “émigré” à Chagrin Falls dans l’Ohio. L’influence du “cartoonist” Charles Schulz, le père de Snoopy et des Peanuts, est
évidente dans sa jeunesse et dans son œuvre propre – il a d’ailleurs consacré une biographie à Schulz (décédé en 2000). C’est alors qu’il était collégien à la Chagrin Falls High
School
qu’il inventa pour le journal de l’école la mascotte de Hobbes, ce tigre qui va devenir le compagnon des aventures rêvées du personnage de Calvin, un garçonnet d’environ
5 ou 6 ans. Hobbes qui est en fait un tigre de peluche va devenir un tigre réel dans l’imagination débordante du petit Calvin dont le personnage n’a rien à voir avec l’enfance ou la
psychologue de Bill Watterson. Les bandes dessinées qui mettent en scène Calvin et son compagnon rêvé Hobbes sont tour à tour tendres, facétieuses, humoristiques, poignantes,
de bon sens et même, j’ose le gros mot, métaphysiques en ce qu’elles ouvrent vers les interrogations du cœur de l’homme. J’ai trouvé cette bande, que je n’arrive pas à dater, sur le site de
l’American Papist. Elle m’a beaucoup amusé, nonobstant le fait qu’elle touche à la théologie, après « l’année Darwin » qu’il nous a fallu subir… La voici, sitôt suivie de la
traduction des “bulles”  pour les non-causant-anglais !

Calvin & Hobbes

Hobbes : Pourquoi ce bonhomme de neige regarde-t-il une boule-de-neige ?
Calvin : Il contemple l’évolution du bonhomme de neige.
De toute évidence, s’il est le fruit d’une évolution à partir d’une boule-de-neige, cela soulève pour lui de sérieuses questions théologiques.
Hobbes : Comme par exemple s’il est moral de lancer l’un de ses ancêtres sur quelqu’un ?
Calvin : Pour sûr. Et que penser du fait de débarrasser à la pelle son propre matériau génétique de l’allée ?