Une pochade de séminaristes américains pour un sourire dominical

Download PDF

 

La petite vidéo que vous allez découvrir, fut réalisée par les séminaristes du Kenrick-Glennon Seminary de St. Louis
(Missouri) en 2007 sous la direction de Jeff Geerling, qui était alors séminariste mais sa vraie vocation était de fonder une famille, ce qu’il fera en octobre prochain tout en
travaillant à temps plein pour les applications internet de l’archidiocèse. Il a un blogue personnel très sympathique.

Ce travail de fin d’année, drôle et facétieux, met en scène des séminaristes de 1957 qui essaient d’imaginer ce que serait la vie du
séminaire en 2007, cinquante ans plus tard. Si vous comprenez l’anglais, vous allez vous régaler…

Au fond, et malgré les nouveautés technologiques, les séminaristes ne changent guère en cinquante ans. Surtout ceux du
Kenrick-Glennon qui porteront toujours la soutane et la barette malgré la tenue du Second Concile de Trente convoqué par Pie XV – qui crée le premier diocèse sur Mars où trois
séminaristes fument « bien qu’il n’y ait pas d’air » ! –, et après une quasi disparition du latin dans la liturgie ce qui a eu pour effet que le prêtre célébrant dit toujours les prières
en latin tandis qu’un sous-sous-diacre (sub-sub deacon, un nouvel ordre…) en chuchote la traduction en vernaculaire aux fidèles… Certains ont cru discerner dans ces dernières facéties
comme une critique du Concile de Vatican II. Le monde est plein de malpensants…

Un joli commentaire sur cette vidéo, lu sur le blogue  WDTPRS :

  • « Je suis le jeune frère d’un des anciens séminaristes qui apparaît dans la vidéo et qui a aidé à sa réalisation. Je dis “anciens
    séminaristes” parce que ces jeunes gens ont été ordonnés ce printemps. Je peux assurer à tous qu’il n’y avait aucune intention d’offenser les traditionalistes. Au contraire, ils sont eux-mêmes
    très proches de la tradition. Ils sont intelligents, orthodoxes et bien formés à la forme ordinaire comme à la forme extraordinaire. J’ai personnellement assisté à des Messes célébrées en forme
    extraordinaire par trois d’entre eux. En juin, mon frère a célébré une Messe solennelle [tridentine], la première depuis quarante ans dans notre diocèse [je crois que le rédacteur de ce
    commentaire habite dans l’un des deux Dakota] (…) Ces jeunes prêtres me donnent beaucoup d’espoir pour l’avenir de l’Église. »

Je le pense aussi. Le séminaire Kenrick-Glennon est en effet un des plus orthodoxes des États-Unis et l’archevêque
Burke qui en était le “patron” de l’Église à St. Louis, y tenait comme à la prunelle de ses yeux.

Voyez ci-dessous le départ de l’archevêque Burke du séminaire lors de ses adieux en août 2008 – avec ses deux
rangées de séminaristes, tous en soutane !

 

 burke-leaves

et, deuxième photo, une Messe solennelle célébrée selon la forme extraordinaire dans la chapelle du séminaire avec tous les
séminaristes en soutane et surplis blancs… (les deux photos ont été trouvées sur le site de Jeff Geerling)

 

 

high mass

Et à présent, la vidéo qui a déjà été vue des dizaines de milliers de fois… Bon dimanche !