Kathleen Sebelius chahutée à la Georgetown University

Download PDF

Obama et Sebelius : le baiser de Judas à Judas… et réciproquement

 

Passant outre aux quelque 36 000 pétitions exigeant qu’on désinvite la scandaleuse ministre de la Santé d’Obama, la ci-devant catholique Kathleen Sebelius, et au cinglant désaveu de l’épiscopat américain, les dirigeants de la ci-devant catholique Georgetown University de Washington D.C. l’ont reçue, honorée et lui ont permis de prononcer le discours de remise des diplômes de fin d’études au Public Policy Institute de l’établissement jésuite. Une université “catholique” offrant une estrade et honorant une politicienne persévérante dans son application de la culture de mort et architecte du HHS Mandate, qui est une déclaration de guerre contre l’Église catholique et la liberté religieuse aux États-Unis – au mépris des prescriptions du Magistère exprimées dans Ex Corde Ecclesiæ–, voilà qui dépasse la raison, mais je crains qu’il n’y ait plus guère de foi et encore moins de

La protestation sur le campus de la TFP

raison à la Georgetown University… Mais il s’est, heureusement, trouvé des catholiques pour dénoncer sur le campus ce scandale (photo), et deux dizaines d’autres courageux protestataires pour chahuter Katheen Sebelius dans la salle… Ces derniers sont des membres de la Society of Truth and Justice du militant pro-vie Randall Terry – un converti catholique, et “trublion” pas toujours très bien inspiré, qui, soit dit en passant, se présente contre Obama dans la campagne des primaires du Parti Démocrate…, mais ceci est une autre histoire ! – qui ont mené le chahut dont la vidéo ci-dessous donne une petite idée. Ils n’ont, évidemment, pas tardé à être expulsé manu militari de la salle par les vigiles de l’établissement (photo) sans doute secondés par des agents fédéraux des services secrets. On notera toutefois avec écœurement que la salle composée des diplômes de l’année est largement favorable à Kathleen Sebelius, ce qui en dit long sur l’état d’esprit qui règne dans cet établissement, et qui me semble être tout sauf catholique !

Le directeur national des Priests for Life, le Père Frank Pavone, a tragiquement tiré la leçon de ce nouveau scandale : « En invitant [Sebelius] à venir parler, Georgetown nous offre l’image d’une Église qui est au mieux divisée et au pire hypocrite. Ce qu’au contraire nous avons besoin c’est de montrer notre unité et notre résolution ». Il rejoint, sans peut-être le savoir, la vibrante invitation que Benoît XVI a adressé, le 18 mai, au dernier groupe de prélats américains en visite ad limina à Rome, à « encourager l’unité catholique » nécessaire non seulement pour « faire face au défi de la nouvelle évangélisation » mais aussi pour « contrer les forces de désagrégation à l’intérieur de l’Église », forces qui sont « un sérieux obstacle pour sa mission aux États-Unis » !

La bonne nouvelle du jour, c’est que le célèbre auteur du roman L’Exorciste, et scénariste oscarisé en1973, du film éponyme, William Peter Blatty, 84 ans, lui-même ancien de Georgetown University, a décidé de lancer un procès canonique contre son ancienne université, estimant que ce dernier scandale était la dernière goutte qui a fait débordé le vase… Une affaire à suivre…

 

[media id=78 width=580 height=480]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *