C’est écrit dans le ciel pour Jenkins : « Libérez les 88 de Notre Dame »

Download PDF

On ne connaît pas l’identité de celui qui est à l’origine de l’événement, car c’en est un. Mais l’anonyme qui en est à l’origine a diffusé un communiqué dénonçant le projet du P. Jenkins,
président de Notre Dame University d’aller – pour la première fois ! – déambuler à la March for Life de Washington, le 22 janvier prochain, alors qu’il se refuse à intervenir pour faire
lever les poursuites qu’il a engagé contre 88 militants pro Vie venus protester contre la présence d’Obama lors de la cérémonie de remise des diplômes le 17 mai dernier. J’ai écrit plus
d’une dizaine de papiers sur ce scandale : prenez le temps de les retrouver sur ce blogue. Pour l’anonyme, « personne » ne devrait cheminer aux côtés du P. Jenkins. Si j’avais
personnellement quatre sous devant moi, j’irais très volontiers à Washington en janvier pour “entarter” cet hypocrite de Jenkins… Sachez tout de même, que parmi les 88 militants
interpellés sur le campus de Notre Dame se trouve Norma McCorvey, la Jane Roe de l’arrêt Roe vs. Wade, et que chaque prévenu se voit menacé d’une amende de 5 000
$…
Ce que notre anonyme a fait, c’est d’affréter un avion qui, le 21 novembre dernier, a survolé le campus de Notre Dame alors que s’y pressait une grande foule puisqu’un match de football
américain entre l’équipe de Notre Dame et celle du Connecticut allait se dérouler.
L’avion tirait derrière lui une énorme banderole sur laquelle tout le monde a pu lire : « Fr. Jenkins… Free the ND 88 » (Père Jenkins… libérez les 88 de Notre Dame). La photo
ci-dessous, pas très nette, a été prise par le journaliste indépendant Thomas Uebbing, ancien de Notre Dame, et qui se trouvait sur place.
Il existe un site dédié à la défense de ces 88 militant pro vie : c’est ici.