Une prière pour Linda Schmidt !

Download PDF

N’éprouvez aucune gêne si le nom de Linda Schmidt ne vous dit rien. Non, ce n’est à cause d’une lecture inattentive d’americatho que vous auriez oublié cette personne. Moi-même, jusqu’à vendredi dernier, je ne la connaissais pas. Désormais,
je ne l’oublierai pas.
Linda, qui est décédée d’un cancer jeudi dernier, faisait partie de ceux qu’on appelle désormais les ND88, c’est-à-dire les 88 héroïques
militants pro-vie qui furent arrêtés sur le campus de l’université Notre Dame (Indiana) pour avoir protesté contre la scandaleuse invitation faite à Obama de venir y parader et d’y
recevoir un doctorat honoris causa 1 ! Le président le plus pro-culture de mort de toute l’Histoire des États-Unis reçu dans la plus prestigieuse des universités catholiques
de ce pays… Un scandale sans précédent dont le premier responsable est le président de cette université : le pitoyable P. John Jenkins.
Linda fut arrêtée par la police du campus – qui est assermentée par l’État de l’Indiana – le 19 mai dernier puis inculpée de « violation de propriété privée », un crime passible de 5 000 $
d’amende et d’une peine d’emprisonnement d’un an.
Le Dr. Monica Migliorno, membre, elle aussi, des ND88 et amie de Linda depuis plus de vingt ans, a fait quelques commentaires touchants : « Linda était une très bonne
personne et elle était dotée d’un esprit tenace : rien ne pouvait l’arêter. Elle passait à travers tous les problèmes. Et c’est dans cet esprit qu’elle était présente le 19 mais quand nous nous
sommes rendues à Notre Dame. Elle ne savait pas encore alors qu’elle avait un cancer, mais elle était pourtant très malade. Elle savait, toutefois, qu’elle devait être là pour témoigner de la
vérité sur le caractère sacré de la vie. Je me souviens qu’elle a pleuré quand on lui a passé les menottes parce qu’on lui avait tiré les bras dans le dos ce qui l’avait fait énormément souffrir.
Je suis intervenue pour demander à l’officier de police s’il pouvait lui menotter les bras par-devant pour soulager sa douleur. Mais avant que l’officier ait eu le temps de répondre, elle est
intervenue à son tour pour dire : “Non, non, ça va. Je vais bien. Tout va bien”. C’était tout Linda. Elle voulait souffrir pour la vérité. Il lui en a beaucoup coûté pour porter ce témoignage
alors et après. Elle avait la ferme intention de se défendre contre cette inculpation même si cela devait aller jusqu’à la comparution. »
Le Dr. Migliorno a des mots très durs, mais
très justes, contre le P. John Jenkins : « Un des aspects les plus troublants de toute cette pagaille, c’est le refus du P. Jenkins de reconnaître que c’est lui qui est à l’origine du
problème. Ce sont les actes du P. Jenkins qui ont créé ce scandale à Notre Dame, dans l’Église catholique, dans la chrétienté et dans toute la société. Et pourtant, il continue à dissimuler sa
responsabilité dans cette affaire. »

Tom Dixon, l’avocat des ND88 et lui-même ancien de Notre Dame, avait tenté d’obtenir le 9 février dernier l’abandon des poursuites par le procureur du comté de Saint Joseph
(sur le territoire duquel se situe l’université) en raison du cancer en phase terminale de Linda, mais le procureur ne demanda que le 19 qu’on lui fournisse toutes les preuves ce qui fut
diligenté ainsi qu’un certificat médical confirmant que l’espérance de vie de Linda ne dépasserait pas deux mois, mais le procureur n’accorda pas la levée des poursuites. Quant au P.
Jenkins il n’a évidemment pas bougé le petit doigt ni pour Linda ni pour les 87 autres inculpés, alors même que s’il déclarait au procureur qu’il abandonnait, au nom de Notre Dame,
les poursuites, le procureur s’empresserait de classer les affaires et tout le dossier : à Saint Joseph aussi le tribunal croule sous les affaires. Mais le P. Jenkins ne fera rien. Que
fait un personnage de la sorte à la tête d’une université catholique ? C’est un mystère… Mais un mystère d’iniquité.
En attendant, une prière ardente pour le repos de l’âme de Linda Schmidt.

1. J’ai consacré trop d’article à ce scandale pour mettre ici un lien. Je vous invite à aller chercher dans le classement « L’affaire Notre Dame » où vous
pourrez lire quelque 48 articles !