Le coût humain du scandale des abus sexuels pour l’Église aux États-Unis

Download PDF

Il ne s’agit pas ici d’une évaluation des vies souillées et saccagées des victimes de ces abus sexuels. Les dommages de cette tragédie sont incalculables. Mais de l’hémorragie en fidèles qui a frappé l’Église catholique aux États-Unis depuis que le scandale a publiquement éclaté en 2002. Selon une étude de Daniel M. Hungerman, maître de conférences et Économie et Économétrie à Notre Dame University (Substitution and Stigma: Evidence on Religious Competition from the Catholic Sex-Abuse Scandal), 2 millions de fidèles (soit environ 3 % de la population catholique) ont quitté l’Église, écœurés par le scandale des prêtres dits « pédophiles » et la mauvaise gestion de cette tragédie par la hiérarchie ecclésiastique. La plupart de ces personnes estiment que l’Église a préféré protéger ses prêtres que ses enfants, payer discrètement des compensations financières aux victimes (près de 3 milliards de $) plutôt que de reconnaître ses torts… Une hémorragie qui a profité aux baptistes américains qui ont accueilli le gros des transfuges et… leurs donations estimées à 3 milliards de $ !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *