Le cardinal Burke et le “montage” sur Benoît XVI et les préservatifs

Download PDF

Le National Catholic Register publie aujourd’hui un long entretien par téléphone qu’a accordé le cardinal Raymond Burke à son journaliste John Burger. Tout l’entretien est à lire (voir ici), mais, faute de temps, je ne vous en traduis qu’un court extrait.
Le journaliste aborde la question controversée, et demande au cardinal :

  • – Mais que dit le pape en cet endroit ? Dit-il qu’en certaines circonstances, les préservatifs peuvent être autorisés ?

Réponse du cardinal :

  • – Non, pas du tout. Je ne vois aucun changement dans l’enseignement de l’Église. Ce qu’il commente – en fait, il déclare clairement que l’Église ne considère pas l’utilisation des préservatifs comme une solution valable ou morale –, mais ce dont il parle dans le commentaire qu’il fait sur un prostitué mâle, c’est sur un certain processus de conversion qui survient dans la vie d’un individu. Il fait simplement le commentaire qu’une personne qui s’adonne à la prostitution, puisse au moins envisager d’utiliser un préservatif pour l’empêcher de transmettre la maladie à une autre personne – même si l’efficacité du préservatif est discutable –, cela pourrait être une manifestation de quelqu’un qui éprouve un certain éveil moral. Mais en aucun cas cela ne veut dire que la prostitution est moralement acceptable ni que l’usage des préservatifs soit moralement acceptable. Ce qu’aborde le pape c’est une certaine croissance dans la liberté, un dépassement de l’asservissement à une activité sexuelle qui est moralement répugnante, de telle sorte que ce souci d’utiliser un préservatif afin de ne pas infecter son partenaire sexuel puisse être au moins le signe d’un réveil moral chez la personne, ce qui permet d’espérer qu’il conduira cette personne à comprendre que cette activité n’est qu’une trivialisation de la sexualité humaine, et qu’il faut en changer.

5 comments

  1. Boanergues

    Bravo Eminence.

    Vous avez le courage de rester fidèle au message du Pape, contrairement aux médias, mais aussi, et c’est beaucoup plus grave, contrairement à une multitude qui ose encore se prétendre “catholique”, même sur certains forums dont est ainsi trahie l’étiquette de catholique.

  2. Gerard LETTERI

    Je prefere croire le PAPE …

    Si j’ai beaucoup de respect pour SER le Cardinal Burke, je ne comprends pas pourquoi ce prélat – tout juste membre du Sacré College – s’autorise à minimiser les paroles de Saint Pere et à en atténuer au maximum la portée historique ….
    Nous ne pouvons que remercier Notre Saint Pere pour les quelques lignes de son livre sur le préservatif qui représentent , à elles seules , un extraordinaire souffle nouveau pour l’Intelligence de l’Amour et dont ,en 2 ou 3 jours , l’humanité entiere a senti la portée prophétique….
    Si le Pape dit une chose et un cardinal une autre , c’est le Pape que nous , catholiques romains , devons croire … MERCI TRES SAINT PERE

    Gerard LETTERI

  3. I realy liked your angle that you have on the topic. Certainly wasn’t planning on this at the time I begun browsing for tips. Your ideas were totally easy to get. Happy to find that there’s an person here that obviously understands on the spot what its is talking about.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *