Mgr Burke sans cesse promu à Rome… Jusqu’où ?

Download PDF

 

burkefinalmass625aug18

 

L’archevêque Burke lors de sa dernière Messe à St. Louis

 

 

Diane M. Korzeniewski dirige un blogue tout à fait sympathique :  Te Deum Laudamus ! Cette paroissienne de l’Assumption Grotto Parish de Detroit (Michigan), est une OCDS, donc
une carmélite mais… laïque. J’avoue ne pas trop comprendre : est-elle du tiers-ordre ? Je vais tâcher de lui poser la question. Les blogues qu’elle fréquente ou auxquels elle participe sont tous
d’une très bonne orthodoxie. Elle semble avoir une affection toute particulière pour l’archevêque émérite de St. Louis (Missouri), Raymond L. Burke. Cela me donne un point commun
avec elle…

Dans un post d’hier intitulé « Encore l’archevêque Burke… », elle daube légèrement sur ceux qui avait cru que la nomination de Mgr
Burke à la tête du Tribunal Suprême de la Signature Apostolique était un “placard”. Or, elle rappelle que depuis la nomination de l’archevêque à ce qui
correspond à un dicastère à Rome, Mgr Burke fut nommé à la Congrégation des évêques le 19 octobre 2009, puis à celle du Culte divin le 6 juillet
passé et encore, 20 jours plus tard, à la Cause des saints… Ceux qui voyaient une “disgrâce” dans l’éloignement du prélat des États-Unis en sont pour leurs frais, d’autant plus
que l’archevêque se rend fréquemment dans son pays d’origine pour y tenir des discours fort roboratifs !

Ce qui est très drôle c’est de lire les commentaires qui suivent son post. Pour Kevin Symonds, par exemple, il y
aura bientôt un consistoire pour nommer de nouveaux cardinaux et Mgr Burke sera en tête de liste (ce dont je suis à peu près sûr), et il ajoute : « pas très longtemps après
il sera élu pape Grégoire XVII »
. S’il s’agit d’une prophétie, je préfère m’abstenir, mais s’il s’agit d’un souhait, eh bien oui, je le partage. Et Diane Korzeniewski
aussi…