Les catholiques américains préoccupés par la situation en France

Download PDF

Le “Friday Fax” du Catholic Family and Human Rights Institute (C-FAM, New York/Washington D.C.), que dirige Austin Ruse, a publié le 28 juin en anglais d’abord puis en traduction française l’article d’un de ses journalistes et juristes Stefano Gennarini, très sévère sur la répression qui s’abat en France sur les opposants à la Loi Taubira.

PARIS, 28 juin (C-FAM) Un avocat international vient de porter plainte contre l’État français au Conseil des droits de l’homme de l’Onu. En cause : la brutalité avec laquelle la police française a agressé les manifestants anti mariage gay, et a aspergé de lacrymogène femmes, hommes, enfants et personnes âgées.

Le mariage homosexuel et l’adoption par les couples de même sexe ont été légalisés en France le 18 mai dernier. C’est sans compter sur un mouvement rassemblant des millions de citoyens décidé à changer cela. La Manif Pour Tous ne ralentit pas le mouvement malgré les tentatives d’intimidation et de répression violentes par le gouvernement.

Depuis la ratification de la loi, les participants à la Manif, des jeunes au visage clair, des familles et des personnes âgées se sont rassemblés joyeusement autour du président François Hollande parce qu’ils pensent que tout enfant à droit à un père et une mère.

Les autorités françaises ont décidé que les manifestants pro famille sont une menace publique. Les CRS, corps de police spécialisé pour les grosses manifestations, se déplacent partout où les manifestants se présentent. Ces derniers sont soumis à des contrôles d’identité sans fondements, des arrestations et détentions arbitraires et parfois à de la brutalité physique gratuites, sont aspergés au gaz lacrymogène. Parmi les personnes agressées, Christine Boutin, ancienne directrice de Cabinet du gouvernement Sarkozy, aspergée au gaz lacrymogène, et Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines.

Un article du Figaro évalue à 1 000 le nombre d’arrestations et à 500 le nombre de détentions depuis le 26 mai. Plus de 150 personnes ont porté plainte, utilisant une des voies de recours disponibles.

Pour comparer, lorsque des révolutions violentes se produisent, comme par exemple après la victoire de l’équipe de football de Paris en mai, seulement 11 personnes étaient arrêtées. Environ 300 étaient arrêtées à la Manif le même mois.

Nombreux sont ceux qui ont été arrêtés pour avoir porté le t-shirt sur lequel était inscrit le logo de la Manif, dessin symbolisant un père, une mère et deux enfants. Quarante-six parlementaires ont demandé à Hollande de mettre fin à ces détentions et arrestations arbitraires.

D’après les organisateurs, trois manifestations massives ont eu lieu rassemblant jusqu’à un million de manifestants en janvier. Le ministre français de l’intérieur, Manuel Valls, justifie la présence les CRS en donnant pour exemple les conflits entre ce corps de police et « quelques centaines » de protestataires lors de la fin de certaines manifestations.

Mais des vidéos montrent la police aspergeant les protestataires pacifiques et des familles avec des enfants, des personnes âges ou des personnes handicapées au gaz lacrymogène. Sont disponibles des images d’officiers de police en civil qui montrent que ces derniers exécutaient des ordres en provoquant la violence avant de réprimer les protestataires brutalement.

Un avocat spécialiste des droits de l’homme a porté plainte contre la France lors de la dernière session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève. Grégor Puppinck, directeur du European Center for Law and Justice (ECLJ) basé à Strasbourg, regrette que ce soit contre la France, pays qui se vante de son exemplarité quant au respect des droits de l’homme, qu’il ait du porter plainte pour la première, plutôt qu’un autre pays européen. Le ECLJ animait cette semaine un débat sur le thème de la répression de la Manif pour tous au Conseil de l’Europe.

Un rassemblement de manifestants pacifiques a exprimé son opposition au procès d’un manifestant de 23 ans, Nicolas Bernard-Busse. Il a été condamné à deux mois de prison et 1 000 € d’amende. Nicolas a tenté de trouver refuge dans un restaurant après l’agression d’un groupe de protestataires par la police le 26 mai dernier. Il a été accusé de s’être échappé à cette arrestation, alors qu’aucun chef d’inculpation n’avait été retenu contre lui.

Des dizaines d’affaires comme celles de Nicolas vont congestionner la justice française pendant les prochains mois et peut-être les prochaines années. Les manifestants ont déclaré qu’il leur est égal combien de temps ils mettront à annuler cette loi.

Axel, un leader de groupes de jeunes, a déclaré aux participants lors d’une manifestation dispersée violemment par la police, « C’est notre vie intérieure, notre paix, notre amour qui sont à la source des plus grandes formes de résistance. Et à cela, le gouvernement ne peut rien opposer. »

Les Américains commencent à regarder avec préoccupation ce qui se passe en France… Ils ne sont pas les seuls à l’étranger, si j’en crois un dessin de presse que je viens de voir sur le Salon Beige, qui a paru en Espagne et que voici :

6a00d83451619c69e201901e02e2c4970b-pi

Il est clair à comprendre… En France, on est condamné pour appeler un chat, un chat…

10 comments

  1. bitika

    la France qui fut le plus envie des pays du monde pendant des siècles, et qui est encore reputee et aimee a l’etranger pour ce qu’elle fut,

    est devenue la france qui regresse vertigineusement depuis un an sous un regime aux – malheureusement – vraies allures de communisme… que les touristes bouderont

    les Francais sont rebelles, et par la Grace de DIEU, que tant Prient…. ils gagneront la Victoire de la VIE sur la mort !

  2. c

    A noter que ce dessin est extrait de la plateforme “hazteoir”
    “fais toi entendre” et où les Espagnols peuvent signer une pétition pour demander à leur ministre des affaires étrangères la chose suivante:

    Monsieur José Manuel García-Margallo, ministre des Affaires Étrangères de l’Espagne: demandez des explications formelles au gouvernement de la France, pour l’arrestation du prisonnier politique, Nicolas Bernard, dont l’unique délit a été de manifester pacifiquement sa défense de la famille naturelle. Exiger du gouvernement de Hollande qu’il libère immédiatement Nicolas, qu’il n’y ait pas de prisonniers de conscience en Europe”

    MERCI AUX ESPAGNOLS.
    Et pourtant nous ne les avons pas beaucoup aidés en 2005 quand le “mariage” unisexe leur a été imposé de la même façon avec des parlementaires aux ordres, à l’époque du grand triomphe du Zapatérisme. De même ils se sont bien battus contre l’enseignement de l’idéologie du genre dans les classes (c’est arrivé à la même époque sous la dénomination de l’enseignement à la citoyenneté!) par l’objection de conscience des parents qui se sont mobilisés. Là un exemple très efficace à suivre.
    A noter aussi que le nouvel ambassadeur des Etats Unis en Espagne de même que celui en république dominicaine, appartiennent justement à cet “minorité gay”.
    Leur désignation n’est pas un hasard de la part de l’administration Obama, et surtout la “publicité” qui en est faite.
    Notre combat de la culture de vie est vraiment devenu planétaire.

  3. Hélène

    Et oui! Les condamnations commencent à être nombreuses! Mais nos gouvernants sont droits dans leurs bottes, ils n’écoutent rien ni personne.

  4. Marcel the patriot

    Il etait temps ont ne touche pas les enfants et ne pas oublier la manipulation des mentalitees elitique qui sont toujours les meme cousins ou de clan . Car assez ces gens pretentieux
    Hautain et arrogant ils ce croit les tops du top parconte salaire
    Minable!

  5. Diane Bresson

    Ce qui se passe en France est absolument effrayant comme, d’ailleurs, ce qui se passe aux États-Unis. Nous avons oublié nos croyances et notre foi. Les gouvernements essayent de nous obliger à renier nos opinions religieuses et nous forcer à accepter leurs lois qui ne sont pas les lois de Dieu. J’ai bien peur pour les chrétiens du monde qui bientôt n’auront plus droit à la parole dans les pays «démocratiques» et seront même persécutés . Je n’aurais jamais cru que cela puisse se passer dans notre pays.

  6. Lyle

    C’est vrai que depuis plusieurs mois la France n’est plus le pays des droits de l’homme pour une tranche très belle de sa population, monsieur valls est en train avec taubira de démolir les …valeurs de ce Pays. Je suis vraiment triste et je dis merci aux Chrétiens des autres Pays de dénoncer ces débordements politico-policier.

  7. Struyven

    Je suis heureuse de voir qu’au delà de certaines frontières () l’Europe a porté plainte sur la façon dont les manifestants, tous pacifiques, sont traités. C’est une honte pour la France. La France une démocratie ??????

  8. Un tel engagement, venant d’un pays comme les États Unis, les dessins humoristiques en Espagne, feront entendre la voix de tous les participants PACIFIQUES, qui ont manifesté contre la loi dite Taubira. Bien que menacés de tous les maux, ils continuent à se manifester. Toute personne portant un vêtement soutenant ce mouvement de contestation ou un drapeau tricolore, drapeau de la France, est condamnée à aller au poste de police. Mais nous sommes le pays des droits de l’homme, mais de quel homme au fait? Je m’arrête car je deviendrai grossier…..

  9. il est temps que les catholiques américains et espagnols s’indignent de la répression GAZ ET HOLLANDE contre la FAMILLE incarnée par les manifestants , mais l’exemple déplorable d’un OBAMA va conforter le gouv.français actuel ds sa façon MINABLE de traiter les bons citoyens

  10. le perroquet

    Quand vous verrez des lois abominables être votées sans votre consentement,RÉJOUISSEZ-VOUS,car ce sera le signe précurseur de ma Seconde Venue._Jésus à Maria de la Divine Miséricorde sur WordPress.
    Messages en 40 langues dans 200 Pays depuis 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *