Une “catholique” dans le “ticket” démocrate ?

Download PDF
Dans mon précédent article, j’ai évoqué l’empressement que mettent les deux finalistes démocrates à la course à la Maison Blanche, pour
séduire l’électorat catholique et, le 5 mai dernier, j’avais traité du peu orthodoxe
comité consultatif “catholique” de soutien au sénateur Barack
Obama
.
Les commentaires vont bon train aux États-Unis sur la personnalité qui pourrait figurer comme vice président sur le “ticket” démocrate, pour le cas où le sénateur Obama serait désigné
comme candidat par la Convention démocrate. Le nom qui revient le plus souvent chez les analystes politiques est celui de Kathleen Sebelius, le gouverneur démocrate du Kansas, assurément
étoile montante du parti démocrate mais dont je vous ai signalé
ici-même qu’elle venait d’être interdite de communion sacramentelle par Mgr
Joseph F. Naumann, l’archevêque de Kansas City (Kansas). L’archevêque a reçu une telle masse de réactions à la suite de son article du 9 mai qu’il vient de revenir sur ce sujet dans un
article publié le 24 par
The Topeka Capital Journal que je vous invite à aller consulter,
n’ayant pas le temps de traduire ce texte de grand intérêt, n’était une interrogation qu’il soulève [1].
Dans mon article du 10 mai, j’ai évoqué les inacceptables contributions financières pourtant acceptées par Kathleen Sebelius du Dr George Tiller, l’abominable avorteur “en gros et
en détail” de Wichita (Kansas). Ce que j’ignorais alors, c’étaient les très étroites et amicales relations qu’entretient Sebelius avec Tiller.
Operation Rescue, une célè

bre
association pro-vie américaine, vient de leur consacrer plusieurs articles et, surtout, de mettre en ligne 27 photos compromettantes (j’en publie deux montrant le Gouverneur et son “invité
d’honneur”) qui ont été prises le 9 avril 2007 à l’occasion d’une réception privée offerte par le Gouverneur en l’honneur de Tiller et de tout le personnel de son avortoir, dans sa propre
résidence d’État a Cedar Crest, et où un dîner fut servi vraisemblablement aux frais du contribuable du Kansas, ce qui est susceptible de poursuites judiciaires dans cet État selon les
termes du Kansas Public Records Act. Inutile de préciser qu’Opération Rescue sitôt avoir connu de cette réception a porté plainte.
Les journalistes d’investigation pensent que Tiller est un des plus gros financier de Sebelius. On estime que des sommes montant à plusieurs centaines de milliers de dollars ont été
versées au Gouverneur par Tiller par le truchement d’un réseau opaque de comités politiques ou d’associations à but non lucratif, contrôlé par Sebelius, et qui profite donc de
l’argent de l’industrie de l’avortement de l’État. Troy Newman, président d’Operation Res


cue, estime même que « Sebelius ne serait pas aujourd’hui Gouverneur sans le soutien financier de Tiller. Elle lui doit sa carrière ».
Cette femme politique, aux décisions politiques systématiquement pro-avortement depuis qu’elle est aux affaires (2002), et bien qu’elle soit l’icône pro-avortement du Parti démocrate, possède
pourtant encore une image “modérée” dans l’opinion, et c’est cette image qui lui
a permis de piper les voix républicaines dans un État
majoritairement « rouge ». C’est sans doute en raison de cette aptitude à flouer les gens et de son étiquette de “catholique”, que les stratèges d’Obama ont songé à cette hypocrite pour le
ticket démocrate.

[1] L’archevêque réitère avec force et de manière détaillée les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision mais croit utile de préciser qu’il n’a « pour
l’heure pas demandé aux ministres de l’Eucharistie [de son archidiocèse] de refuser la sainte Communion au gouverneur ». On se demande bien pourquoi, d’autant plus que l’archevêque avait semblé
choqué d’apprendre que le gouverneur avait reçu la Sainte Communion dans une paroisse de son diocèse après son admonestation…