Les évêques du Colorado vont étudier l’affaire du CHI

Download PDF

Mon article d’hier, « Pour Catholic Health Initiatives, un fœtus n’est pas une personne », m’a valu un commentaire intelligent mais assez surprenant… C’est comme si mon commentateur regardait mon index mais non ce qu’il pointait. J’ai d’abord voulu raconter une histoire à partir d’une source journalistique (citée et mise en lien) non pas pour raconter une histoire mais pour interroger sur la fidélité au Magistère d’un hôpital catholique qui semble, par le truchement de son avocat, nier qu’un fœtus soit une personne. C’est cela qui est énorme et pas de savoir qui a tort et qui a raison dans cette affreuse tragédie familiale qu’a vécue Jeremy Stodghill. C’est exactement cette même interrogation que viennent de poser les trois évêques des diocèses recouvrant l’État du Colorado : Mgr Samuel Aquila, archevêque de Denver, Mgr Michael Sheridan, évêque de Colorado Springs, et Mgr Fernando Isern, évêque de Pueblo. Voici la traduction de ce communiqué non daté mais du 24 janvier selon Catholic News Agency.

Mgr Samuel Aquila, archevêque de Denver et président de la Conférence des évêques du Colorado

Mgr Samuel Aquila, archevêque de Denver et président de la Conférence des évêques du Colorado

Il est récemment venu à la connaissance des évêques catholiques du Colorado, les décès de Lori Stodghill et de ses deux enfants à naître, survenus au St. Thomas More Hospital de Cañon City, Colorado, en 2006. Nous souhaitons transmettre notre solidarité et notre sympathie à l’époux de Lori, Jeremy, et à sa fille, Elizabeth. Veuillez être bien assurés de nos prières constantes.

Dès l’instant de leur conception, les êtres humains sont dotés de dignité et de droits fondamentaux dont le plus fondamental est [le droit à] la vie.

Les catholiques et les institutions catholiques ont le devoir de protéger et de favoriser la vie humaine, et de témoigner de la dignité de la personne humaine, et tout particulièrement de la dignité de ceux qui doivent naître. Aucune institution catholique ne peut légitimement travailler à saper la dignité humaine fondamentale.

Catholic Health Initiatives est une institution catholique qui apporte des soins médicaux dans 14 États, les apportant à des milliers de personnes chaque année. Catholic Health Initiatives a été accusée par certains de saper la position catholique sur la vie humaine à l’occasion d’un procès. Aujourd’hui [24 janvier], des représentants de Catholic Health Initiatives nous ont garantis de leur intention d’observer les obligations morales et éthiques de l’Église catholique.

Les évêques catholiques du Colorado ne sont pas en mesure de faire des commentaires sur une controverse judiciaire en cours. Toutefois, nous allons entreprendre une étude approfondie de ce litige et des politiques comme des pratiques de Catholic Health Intiatives pour nous assurer de sa fidélité et de son témoignage fidèle aux enseignements de l’Église catholique.

La question, je le répète, n’est pas de savoir qui a raison de l’hôpital ou du plaignant dans cette tragédie familiale que je ne souhaite à personne de vivre, mais si l’argument développé par l’avocat de CHI et au nom de CHI est conforme à l’enseignement de l’Église. C’est une tout autre question que les évêques du Colorado vont étudier à fond…

 

1 comment

  1. Jean-Marc

    Bonjour,

    D’accord avec vous, mais quel est le commentaire intelligent que vous évoquez ? Une petite réserve aussi :

    ““l’hypocrisie” de l’Église prêtre à s’asseoir sur ses principes pour des questions d’argent”

    ce “prêtre” ne me semble pas très catholique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *