L’évêque de Scranton désapprouve l’université jésuite de son diocèse

Download PDF

Je vous avais signalé ici le 12 janvier dernier, le scandale, dénoncé par la Cardinal Newman Society, de l’invitation par la University (jésuite) of Scranton (Pennsylvanie) de Marjorie Margolies-Mezvinsky, politicienne et universitaire militante pro-avortement, une invitation faite au mépris des principes définis par les évêques américains pour les établissements d’enseignement catholiques sur la base des préconisations de la constitution Ex Corde

Mgr Joseph Bambera en compagnie du Père Kevin Quinn, S.J., président de la University of Scranton (16 septembre 2011). Les sourires ne sont plus aujourd’hui à l’ordre du jour…

Ecclesiæ de Jean-Paul II (1990). Et je m’interrogeais, en fin d’article, sur l’étrange mutisme du diocèse de Scranton. J’ignorais alors, tout comme la Cardinal Newman Society, qu’alerté par cette association vigilante, l’évêque de Scranton, Mgr Joseph Bambera, avait expressément demandé à la University of Scranton de “désinviter” cette militante, et que l’Université avait sèchement refusé de déférer à la demande de celui qui a pourtant autorité sur elle ! Dans une longue déclaration datée du 13 janvier, et rendue publique ce même jour, l’évêché de Scranton exprime sa désapprobation de l’invitation de l’Université, une invitation « consternante et décourageante pour moi » selon les mots mêmes de l’évêque. La citation du prélat qui conclut la déclaration de l’évêché est lourde de menaces : « La University of Scranton ne m’a pas laissé d’autre choix que d’exprimer publiquement ma désapprobation de l’invitation de cet orateur, et ma préoccupation quant à la suite de mes relations, en tant qu’évêque du diocèse de Scranton, avec l’Université. En dépit de cette situation malheureuse, je demeure ouvert pour travailler avec les dirigeants de l’Université à la promotion, la préservation et le renforcement du caractère catholique de la University of Scranton ».

Saluons donc la fermeté et le courage remarquables de l’évêque de Scranton, et souhaitons que le corps épiscopal américain manifeste toujours et partout semblable fermeté et courage envers les établissements d’enseignement catholiques, les élus et les hommes de pouvoir catholiques qui trahissent l’enseignement de l’Église.

1 comment

  1. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    Oui, mais en gardant le silence sur la lettre suivante, les évêques de France ne font-ils pas la même erreur?

    Lisez plutôt:

    Louis JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD Condé le 28 décembre 2011
    10 rue Lavoisier Saints Innocents
    14110 CONDE SUR NOIREAU
    Tél : 02 31 69 44 28
    email : louis.jacques-francois@orange.fr
    à

    Monsieur l’Evêque

    Objet : Recherche de Bénévoles

    Monsieur l’Evêque,
    J’ai écrit ces lignes Au Nom du PERE, du FILS et du SAINT-ESPRIT, AMEN.
    En ce temps de la Nativité de Notre Seigneur JESUS-CHRIST, permettez-moi de vous adresser ce message urgent, vu la situation catastrophique que l’on fait subir aux familles pour accueillir l’enfant à naître.
    S.O.S. Bouteille à la mer ! Bouteille à la mer ! B …
    Depuis maintenant, bientôt un an, j’essaie de rassembler des chrétiens de bonne volonté pour former une équipe, afin d’accueillir des femmes enceintes en difficultés.
    Et cela sans succès.
    Le temps de DIEU ne semble pas venu.
    Mais pendant ce temps, rien que dans notre beau Pays de France, nous tuons dans le ventre de leur maman de 25 à 45 bébés à l’heure !
    Je ne sais ce que cela vous fait, à moi cela me fait frémir et dresser les cheveux sur la tête.
    Car enfin, nous les chrétiens, nous savons pertinemment que nous sommes sous le regard du Père Eternel et que nous aurons, bientôt, des comptes à rendre de nos actions pour sauver Toutes vies humaines. Que répondrons-nous à la question, quand nous serons interrogés sur nos actes ? De bonnes paroles, bien sûr, nous en aurons prodigués, mais des actes ?
    Alors, s’il vous plaît, je vous en supplie, répondez à ce SOS, pour en sauver au moins quelques-uns.

    Voilà ma proposition :

    Pour répondre à la prière de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, du jour de Grâce 27 novembre 2010. Qui disait entre autres, à DIEU : ” Donne une charité créative aux administrateurs et aux financiers, pour qu’ils sachent pressentir et promouvoir des moyens suffisants afin que les jeunes familles puissent s’ouvrir sereinement à la naissance de nouveaux enfants. »
    Avec l’aide de l’ESPRIT-SAINT, j’ai décidé d’ouvrir une structure de vie pour accueillir les femmes enceintes en difficultés, pour qu’elles puissent mener à bien leur grossesse.
    Elle se nommera : ‘LA GRACE DES BEATITUDES’.
    Pour se faire, je viens d’acquérir 270 m2 d’appartement à Saint Georges -61-.
    Afin de lutter contre ce fléau épouvantable qu’est l’avortement et pour promouvoir la VIE de la conception à la mort naturelle, avec l’aide de DIEU, j’ai décidé de mettre sur pied une organisation du type loi 1901. Je souhaiterais qu’elle soit rattachée à une structure de l’Eglise Catholique.
    Pour mettre sur les rails le projet, je suis à la recherche de plusieurs personnels bénévoles.
    C’est pourquoi je sollicite, vous personnellement, ou votre organisation diocésaine, pour savoir si vous pouviez m’aider dans ces démarches.
    Je recherche donc :
    1 Prêtre catholique (en activité ou à la retraite)
    1 Directeur, éventuellement à la retraite.
    1 Gestionnaire – idem –
    1 Secrétaire – idem –
    2 ou 3 Infirmières ou Sages-femmes – idem –
    Vous comprendrez que je recherche des personnels Catholiques pratiquants.
    Maranatha !
    Merci !
    Avec le secours de la TRINITE SAINTE.
    Veuillez agréer, Monsieur l’Evêque, l’assurance des mes salutations les plus respectueuses et fraternelles dans Notre Seigneur JESUS-CHRIST, le Seul Rédempteur de l’humanité.

    Louis JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    P.S : De grâce, en ces temps où nous fêtons la Nativité de Notre Seigneur JESUS-CHRIST, s’il vous plaît, vu l’urgence de la situation, sachez ouvrir généreusement votre cœur de chrétien, pour répondre à ce S.O.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *