Il n’y aura plus de « servantes » d’autel dans la cathédrale du diocèse de Phoenix. Vive critique de la Women’s Ordination Conference

Download PDF

Les provocations de la Women's Ordination Conference vont jusqu'à la place Saint-Pierre

Avec l’accord – ou à la demande – de l’évêque de Phoenix (Arizona), Mgr Thomas Olmsted, le recteur de la cathédrale du diocèse vient d’annoncer le 22 août que, désormais, les jeunes filles ne pourraient plus être « servantes » d’autel mais seulement sacristines, et que l’office de servants de Messe serait exclusivement réservé aux garçons. Cette décision a provoqué une réaction furibarde de la Women’s Ordination Conference (WOC), une organisation dissidente qui milite pour… l’ordination des femmes au sacerdoce ! Dans un communiqué du même jour de Erin Saiz Hanna, la directrice générale de la WOC exige l’annulation de cette décision : « Si des jeunes femmes du diocèse de Phoenix veulent grandir en servant l’Église – voire même aspirent au sacerdoce – je ne vois pas, comme la majorité des catholiques américains, où est le mal. Dans tout le pays, des jeunes filles ont en toute légalité servi à l’autel depuis plus d’une décennie ».

Côté « légalité », la WOC est assez mal placée pour en parler puisqu’elle est en rupture patente et obstinée avec la loi de l’Église… Il est vrai que depuis 1994, le Saint Siège et la conférence épiscopale américaine ont permis à des jeunes filles de servir à l’autel – une permission qui n’est pas un droit – étant sauve la préférence donnée aux servants de sexe masculin. Cette polémique oiseuse permet à la WOC d’enfourcher sa vieille rosse : « En 1976, la propre commission biblique pontificale a affirmé qu’il n’y avait aucune raison scripturaire de prohiber l’ordination des femmes ». Outre que l’autorité magistérielle de ladite commission est nulle, on fera remarquer à nos sœurs de la WOC qu’il n’y a pas davantage de raison scripturaire à prohiber l’esclavage…

8 comments

  1. lève-toi

    Le Christ n’a ordonné aucune femme au sacerdoce mais uniquement des hommes, car il faut se souvenir que la première femme a fait chuté Adam, or la Vierge Marie est la nouvelle Eve, mais elle n’a jamais revendiqué de fonction sacerdotale, et pourtant elle est Corédemptrice et en plus elle est d’une humilité parfaite , n’en déplaise à toutes les ambitieuses prétentieuses. De toute façon l’ordination de femmes est nulle et sacrilège, une contrefaçon diabolique du Sacerdoce de notre Sauveur, le diable utilise encore la femme pour faire chuter l’Eglise, la leçon aurait dû porter.

  2. Castille

    ………..”Dans tout le pays, des jeunes filles ont en toute légalité servi à l’autel depuis plus d’une décennie »………”

    Disent-elles, Monsieur le Commissaire. Peut-être serait-il judicieux de faire remarquer à ces…choses- Oh pardon- à ces dames qu’il est arrivé dans l’histoire de l’humanité (surtout contemporaine) que ce qui se croyait légal soit en fait illégitime. Et que “therefore”, la place d’une fille/femme est partout dans l’église -quête, décoration, distribution de tracts- cathéchisme- toute sortes de bonnes oeuvres- mais PAS dans le choeur. End of story.

  3. Michèle

    Légal et légitime ne sont pas un couple indissociable, en effet. Dans de nombreux pays, hélas, le mariage homosexuel est légal…
    Nous n’avons pas en France le monopole des associations de furies hystéro-féministes et autres “comités de la jupe”..cette espèce est un fléau international: bon courage aux prélats américains, qui ont pourtant bien d’autres chats à fouetter, pour combattre cette espèce enragée!

  4. Charles ED Durand

    Je vois là une excellent décision. Il était temps. Quand je vois une fille portant la soutane je trouve cela incongrue et débile. Curieux que l’égalité qu’elles réclament consiste toujours à se vêtir comme les hommes. Alors que les homme continuent à porter des pantalons et n’ont jamais demander à porter la vêture des religieuses d’autrefois avec cornettes. Ici la mode que tentent d’imposer les féministes c’est que les femmes ne se maquillent plus. Si bien qu’un parti politique au Québec (Féministe séparatiste et communiste) : Québec solidaire a dans son programme électorale, section réforme économique, une proposition adoptée en congrès que s’il prend le pouvoir : un gouvernement du Parti Québec solidaire va ajouter une taxe suplémentaire de 16% à celles existantes déjà sur tous produits de beauté pour femmes v.g: les rouges à lèvre, fond de teint, crèmes bref les parfums et tous les autres produits que les femmes portent. L’égalité va-t-elle aller jusqu’à prendre des hormones pour se faire pousser la barbe. Il y en a qui déjà le font. Une m’a demandé, il y a quelques années, comment on se rase, elle avait le visage tout taillader.
    J’ai hâte de voir les évêques du Québec et certains épiscopes francophones du Canada en faire autant. Je sais des prêtres de Montréal qui sont tannés de voir des femmes entourer l’autel pendant la consécration,hélas ils n’ont pas l’appui de leur évêque. Sur trois ordonnés la même année 2 sont sorti et un autre tout récemment, ce fut un choc pour moi, après trois ans de ministère a quitté. L’Église du Québec étouffe. Souhaitons que les nouveaux pasteurs seront aussi vivants et courageux que ceux qui assurent désormais la relève aux États-Unis. En tout cas le préfet de La Congrégation pour les évêques est originaire du Québec, le cardinal Marc Oellet. Qu’il n’ait pas peur des loups. Nous prions pour lui.

  5. Dominique

    Les pauvres!
    Elles veulent obtenir le droit au sacerdoce parce qu’elles n’ont pas trouvé à se marier?
    Quand on voit leur dégaine, et leurs idées, on comprend les hommes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *