Obama : la scandaleuse prosternation de « La Documentation catholique »

Download PDF

On me met sous les yeux le n° 2416 de La Documentation catholique datée du 18 janvier dernier. Je n’en reviens pas ! Encore que vu le rédacteur en chef de ce bulletin,
l’assomptionniste Vincent Cabanac, je ne devrais pas être trop surpris, les membres de cette congrégation, notamment ceux qui dirigent le quotidien La Croix, étant capable
d’atteindre des sommets – c’est le cas de le dire pour des “assomptionnistes” – dans la manipulation de l’information…
Le dossier de ce fascicule est titré « Barack Obama à l’épreuve du pouvoir », expression en apparence neutre, mais le dossier lui-même ne l’est pas.
Son éditorial, non signé (on supposera qu’il est du P. Cabanac) est un petit chef-d’œuvre de prosternation devant le puissant du jour qu’un autre puissant de naguère n’hésitait pas à
qualifier de « voyou de Chicago ». L’épithète aura échappé au P. Cabanac.
Qu’y lit-on ?
Une brève synthèse de la lettre du 12 novembre 2008 du cardinal George, président de la Conférence épiscopale américaine, qualifiée de « message lapidaire » alors qu’il s’agit
d’un texte substantiel adressé au Président-élu – ceux qui ne me croiraient pas peuvent en lire ici la traduction intégrale que j’en ai faite dès le 14 novembre.
Les quatre dernières lignes de cet éditorial sont proprement stupéfiantes. Qu’on en juge : « Aux inévitables déceptions qui risquent fort de surgir rapidement, il est encore permis de
substituer une bonne dose d’espérance et de souhaiter que son élection soit réellement un tournant à la hauteur du rêve de justice et de fraternité dont il a enchanté le monde ces derniers mois
»
. J’allais dire que je me sens pas appartenir au même « monde » que le P. Cabanac, mais je me contenterai de préciser que, comme tout catholique, je ne suis pas du monde – en tout
cas pas de ce monde-là !
Cette phrase est inepte et ne rend absolument pas compte de la lettre et de l’esprit du texte du cardinal George. Mais, évidemment, les assomptionnistes du type Cabanac en savent
infiniment plus sur la situation américaine que le président de la Conférence des évêques des États-Unis, comme ils en savent infiniment plus sur ce qui s’est passé à Recife que l’archevêque de
ce grand diocèse brésilien… Mais ceci est une autre histoire.
Mais il y a encore pire que cette ineptie reptatrice.
Deux documents qui n’ont strictement rien à voir avec le sujet, sont offerts à notre lecture. L’un, titré « Un tournant pour le monde », reproduit le texte intégral – rappelons que la lettre des
évêques américains n’a le droit qu’à des extraits – de Pax Christi International, dont tout le monde se fiche éperdument et qui est de toute manière d’une nullité affligeante. Le second
est encore de Pax Christi, mais de la branche américaine dont la visibilité aux États-Unis est à peu près nulle. Voici ce qu’on y lit : « Alors que nous devons faire face aux défis
terrifiants du moment – mettre fin aux guerres d’Irak et d’Afghanistan, rompre notre dépendance à l’énergie fossile et à la violence que suscite cette dépendance, lutter pour plus de justice en
faveur des familles ouvrières et éliminer la pauvreté, nous engager, à l’échelle nationale, dans un véritable débat sur les problèmes de races et de privilèges »
etc. On notera avec
consternation que pour ce « mouvement de catholiques fidèles » ne figurent pas dans la liste des « défis terrifiants du moment » l’avortement, la manipulation des cellules
couches embryonnaires (et son corollaire le clonage humain à des fins “thérapeutiques”), le mariage “gay”, etc., c’est-à-dire tout ce qui est non négociable et dont Obama est le champion
toutes catégories…
Voilà donc ce que La Documentation catholique offre à ses lecteurs (évêques, prêtres, fidèles engagés…) en matière de « dossier » sur Barack Obama. Et je comprends mieux
désormais pourquoi, selon les sondages, les Français auraient, paraît-il, voté dans une plus large proportion que ne l’ont fait les Américains lors des dernières présidentielles. Ne nous en
étonnons pas : il y a 2 000 ans, le Sanhédrin, à une écrasante majorité, vota pour qu’on crucifie le Christ. Ses descendants sont toujours parmi nous. Certains dirigent même
La Documentation catholique.

4 comments

  1. Gentiloup

    “le Sanhédrin, à une écrasante majorité, vota pour qu’on crucifie le Christ. Ses descendants sont toujours parmi nous.”
    On peut même dire qu’ils ont proliféré!

  2. Don Stéfano

    En ce qui me concerne, je ne parle pas d’Assomptionnistes, mais d’Assomptionterroristes, ce qui est bien plus près de la réalité. Quand on voit la qualité de leur production (La Bible Bayard, La Croix, La Documentation catholique, la collection de bouquins “chair de poule”, il y a longtemps que j’ai compris de quoi il retourne …

  3. Durand Charles ÉD.

    Et dire qu’ils se réclament d’une filiation à saint Augustin. J’en connais un et ma foi je ne peux que prier pour lui. Terrible lorsque tu es d’Église et que tu hais l’Église… On y reste pour y faire carrière la crever, l’achever. Méchante mission d’apostolat. Marie de Magdela fut la première à annoncer fidèlement la Parole de Jésus : …elle courrut donc annoncer..«J’ai vu le Seigneur et voici ce qu’Il m’a dit…» (Jn 20, 18) Trop de nos clercs progressistes trafiquent la Parole de Jésus. Vous avez nommé leurs oeuvres elles sont de l’ivraie. Je ne les lie même plus.