Catholic News Agency révèle une grave erreur de théologie morale dans la version italienne du Youcat des JMJ

Download PDF

Youcat, c’est un catéchisme par questions réponses de 300 pages qui sera massivement distribué (700 000 exemplaires, toutes éditions confondues) aux participants des Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid en août prochain. C’est le cardinal Christoph Sshönborn, archevêque de Vienne, qui en a supervisé la rédaction laquelle a été doctrinalement approuvée par la Conférence épiscopale d’Autriche en mars 2010. C’est donc à partir de la version allemande que ces Youcat ont été édités dans différentes langues. La version italienne semble pourtant s’éloigner de l’original allemand comme l’a révélé hier Catholic News Agency, une agence d’informations catholiques américaine. Comme me le signalait ce matin, un blogueur de Riposte Catholique, ce qui est vraiment confondant c’est que ce sont les catholiques américains qui ont levé le lièvre et pas les catholiques italiens…
Voici l’article qu’on pouvait lire tôt ce matin sur le blogue Osservatore Vaticano :

  • « La version italienne du catéchisme – le Youcat, avec une préface de Benoît XVI – qui sera distribué massivement aux jeunes participants des Journées Mondiales de la Jeunesse à Madrid, comporterait, selon une dépêche de l’agence d’informations catholiques américaine Catholic News Agency (CNA) et d’EWTN News, une assertion contraire à la doctrine morale catholique.
  • On trouve en effet au n° 420 de ce catéchisme par questions et réponses, ce qui suit :
  • Q. Puo una coppia christiana fare ricorso ai metodi anticoncezionali ? [Un couple chrétien peut-il avoir recours à des méthodes contraceptives ?]
  • R. Si, una coppia cristiana puo e deve essere responsabile nella sua facolta di poter donare la vita. [Oui, un couple chrétien peut et doit être responsable dans sa faculté d’être capable de donner la vie] ».
  • La version anglaise de ce même Youcat est très différente à ce même n° 420 :
  • Q. May a Christian married couple regulate the number of children they have ? [Un couple chrétien marié peut-il contrôler le nombre de ses enfants]
  • R. Yes, a Christian married couple may and should be responsible in using the gift and privilege of transmitting life. [Oui, une couple chrétien marié peut et doit être responsable en usant du don et du privilège de transmettre la vie] ».
  • Ce n’est, évidemment, pas du tout la même chose…
  • Selon CNA, des sources romaines non identifiées auraient imputé cette erreur de la version italienne de Youcat à l’original allemand qui a servi de base à la traduction. Une imputation contredite par Ignatius Press, la maison d’édition californienne fondé par le P. Joseph Fessio, un ancien élève de Benoît XVI, qui a édité la version anglaise de Youcat. Mark Brumley, président d’Ignatius Press, a précisé : « Le problème n’a pas sa source dans le texte allemand – du moins pas si la traduction italienne est basée sur le même texte allemand qui a servi de base à la traduction d’Ignatius Press. Le texte allemand de la question n° 420 demande si un couple chrétien marié peut contrôler le nombre de ses enfants. Il ne demande pas si le couple peut utiliser des méthodes contraceptives ».
  • Il y a là “comme un problème”. Il nous tarde de lire la version française de ce Youcat… »

7 comments

  1. qsd

    Si les têtes ne tombent pas, si il n’y a pas de désaveux publique, si il n’y a pas d’excommunication, ou que sais je encore d’exercice d’une discipline de base je ne comprends pas, toujours pas.
    Que certains évêques français ne sautent pas je pourrais presque comprendre, mais des démons pareil ne sautent pas à la curie et aille se chauffer à Parténia, j’ai vraiment du mal à comprendre
    Tous les pb de traductions sont monnaie courante, à chaque doc du pape, ou d’encyclique, c’est la même chose.
    Après certains méchants ultratraditionaliste vont encore croire que le pape le fait exprès

  2. qsd

    Et déjà confier ça au fourbe Christoph Sshönborn c’était déjà tout vu (rien qu’à voir sa messe rock avec ballon et corps du Christ en miche de pain avec miettes partout)
    Avez vous une explication s’il vous plaît ?

  3. Cher Daniel,

    Comme je l’ai écrit hier soir sur mon blog il me semble qu’il s’agit bel et bien d’une erreur de traduction.

    Le mot allemand utilisé (je donne les références) est « contrôle de la conception » (en français on dirait « contrôle des naissances »), en anglais : « birth contrôl » qui est la désignation commune de la contraception.

    Pour moi, donc, il y a effectivement erreur de traduction parce que le traducteur était ignare ou malveillant, mais surtout défaillance de ceux qui étaient chargés de vérifier le texte et de donner l’imprimatur. Qui ???

    Le mot semble avoir été “Empfangnisregelung”, le mot le plus proche du dictionnaire est Empfangnisverhütung qui désigne en effet l’usage de moyens anti-conceptionnels, ce qui n’est pas la même chose.

    On me dit de souce américaine que la conférence des évêques d’Italie envisage de retirer la version actuelle de YouCat en italien de la circulation.

    Amitiés
    Jeanne

  4. klenik

    Cette erreur est TRES grave surtout s’agissant d’un document destine aux jeunes, et allant a l’encontre de la pensee de Benoit XVI.

    Quand allons-nous re-apprendre aux jeunes Catholiques, que la meilleure methode contraceptive est l’abstinence ???

    Question ‘vieux jeu’ ??? Non, je crois qu’il faut simplement se demander si on est vraiment Catholique.

    Si ce devait etre ‘le’ critere de notre religiosite, je peux vous assurer qu’il ne resterait pas beaucoup de Catholiques a travers le monde.

    • Yves

      Le seule règle à observer pour mesurer notre adhésion au Christ est “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée; c’est là le premier et le plus grand commandement. Et le second est semblable au premier : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. ” Tout le reste en découle…

      Et heureusement notre vie de chrétien ne se résume pas à ce qui se passe sous la couette!

  5. klenik

    ceci dit, il y a bien des traductions qui seraient a revoir,un exemple
    en 1852 !!
    Oeuvres de Sainte Terese (sans H, selon tous les autographes de la Sainte) traduites d’apres les manuscrits originaux par le R.P. Marcel Bouix de la Compagnie de Jesus. Edition de 1852, livres provenant du Couvent des Carmelites dechaussees de Montpellier)

    Dans le Premier Tome, Vie de Sainte Terese, ecrite par elle-meme…

    et l’auteur de nous preciser que la traduction des Oeuvres de la Sainte a ete effectuee par Robert Arnauld-d’Andilly, publiee a Paris en 1670. “Le traducteur, au lieu de suivre les editions les plus fideles d’Espagne, a suivi, comme il le declare, l’edition espagnole d’Anvers”… “edition mutilee, renfermant des passages falsifies… cette edition avait supprime dans le Livre des Fondations plus de la moitie du chapitre X et le chapitre XI : ce qui constitue, selon la remarque des Bollandistes, une partie notable de l’ouvrage tout entier..”

    et l’auteur de nous donner maints exemples, dont je ne vous cite qu’un :

    Sainte Terese ecrit : ” Dieu, qui ne refuse sa grace a personne”…

    l’auteur de preciser que “le traducteur passe (supprime) ces paroles ‘qui ne refuse sa grace a personne’ ; il sait trop bien qu’elles sont la condamnation des doctrines desesperantes de sa secte.”

    Et de nous preciser donc que ce ‘traducteur’ et toute sa famille sont des calvinistes purs et durs, ayant termine pour grand nombre leur vie a Port Royal.. ‘Robert’ fut un des plus fermes soutiens et un des plus ardents propagateurs du jansenisme… travaillant avec une infatigable ardeur a etendre la secte… exercant dans le clerge, et de preference, a l’interieur des Congregations religieuses…

    (je ne sais pas qel texte moderne circule actuellement)

  6. Ruth O.Patenaude

    Rien n’empêche, M. Yves, que la vie du chrétien commence sous la couette de vrais parents chrétiens. Ils feront baptiser leur fruit et devront par la suite lui enseigner dans les détails les principes divins de la religion catholique. Il faut aussi dire c’est quoi “tout le reste”. Par le temps de corruption dans lequel nous vivons, juste énoncer comme ça, cette règle pourrait porter au laxisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *