D’autres bonnes sœurs comme on les aime. Et elles font de la course à pied. En habit…

Download PDF

On les appelle aussi les « nonnes du désert ». Ce sont, évidemment, les Poor Clares of the Perpetual Adoration (Pauvres clarisses de l’Adoration perpétuelle) du monastère Our Lady of Solitude (Notre-Dame de Solitude) de Phoenix (Arizona) situé dans une zone désertique, une congrégation née en France et dont l’une des figures emblématiques, aux États-Unis, est la célèbre Mère Angelica, fondatrice d’Eternal Word Television Network.
Pour financer leur monastère, elles ont organisé le 12 mars dernier dans le Kwanis Park de Phoenix leur deuxième « Nun Run », plusieurs épreuves de courses à pied auxquelles ont participé plusieurs centaines de coureurs dont cinq religieuses… Cette manifestation leur a rapporté 40 000 $, ce qui n’est pas rien, et l’admiration de tous, ce qui est encore mieux !
La vidéo épatante qui suit a été tournée lors de la première « Nun Run », l’an passé. Joie, bonne humeur, amitié, piété…

4 comments

  1. Une traduction en Français eut été la bienvenue pour les quelques béotiens dont je fais partie et qui ne comprennent QUE le Français. Je n’en dis pas plus mais n’en pense pas moins !
    Amitiés quand même !
    Ph. V.

    P.S.
    Il n’empêche que la manifestation sportive de ces bonnes sœurs (et non des “nones” qui est une expression protestante) est émouvante. On aimerait que cela se produise chez nous.

    • Charles ED Durand

      D’abord reconnaissons l’énorme travail que se tape au quotidien l’auteur de americatho, M Daniel Hamiche.
      Sur la tunique de ces moniales ”Poor Clares”, les filles de Mother Angelica, on y lit bien : Nuns for runn. De grâce, laissons un peu de côté ce puritanisme langagière. Enjoy it and keep shining : Tempora bona veniant.
      Le coeur est à la fête àla joie et à la charité.
      Remercions le Seigneur de nous donner de lire au quotidien americatho.
      To all of us we aske to our Blessed Lord that the graces descent upon each of us and bless each and everyone.
      Demandons que l’amour gratuit du Seigneur nous chérisse, l’auteur de ce blogue, ces nuns The Poor Clares of the Eternal
      World, of Mother Angelica et sur chacun de nous. Be rejoyce The Word become flesh.

    • Tintoun

      Il me semble bien que dans le livre “Guillaume d’Orange” (chanson de geste moyen-âgeuse sur les combats contre les Sarrasins) on parlait déjà de nones !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *