Si vous avez la vocation monastique et avez toujours rêvé d’être cowboy, cette information va vous intéresser

Download PDF

Le frère Placid Gross regarde avec nostalgie les pâtures qui seront bientôt désertées…

L’Assumption Abbey de Richardton (Dakota du Nord) est sans doute le seul monastère des États-Unis où, pour subvenir à leurs besoins, les moines bénédictins se sont  transformés en cowboys pour élever, dans leur ranch, du bétail, en l’occurrence 260 têtes de Black Angus. Cette activité hors norme remonte à 1893 quand les moines se trouvaient encore à Devil’s Lake (le Lac du Diable !) dans ce même État, avant que la communauté migre vers Richardton. Le problème, aujourd’hui, c’est que le bénédictin cowboy qui a la responsabilité du ranch, le Frère Placid Gross, le seul qui ait les capacité à s’occuper du troupeau, a 76 ans, et après 51 ans de ranch, doit “raccrocher” et qu’aucun moine ne semble capable de prendre sa suite… Le Père Abbé n’a pas d’autre solution que d’abandonner l’élevage, de vendre le troupeau et de louer les terres de l’abbaye à d’autres éleveurs. Si donc vous avez la vocation monastique et avez toujours rêvé d’être cowboy, le tardez pas : prenez contact avec cette abbaye…

2 comments

  1. Jean Ferrand

    Non. Le Père Abbé doit louer un vrai cow-boy plus ou moins au chômage et le faire travailler. Certes il ne sera pas moine mais il pourrait servir comme frère convers.

  2. Gerfaut

    Tout d’abord, bonjour et merci pour vos informations toujours fort intéressantes.
    Ensuite félicitations à Jean Ferrand pour sa proposition judicieuse ; nombre de couvents, monastères et prieurés accueillent des “Familiers”
    ainsi que des Frères convers pour ces tâches qui n’ont rien de dévalorisantes lorsqu’elles sont faites pour le bien de la Communauté et la plus grande Gloire de Dieu.
    Bien à vous, en union de prière, in Xsto Rege per Mariam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *