Après l’évêque de Providence, l’archevêque de New York demande aussi des « excuses » au député Patrick Kennedy

Download PDF

De l’art de fédérer contre soi… Décidément, le député “catholique” Patrick J. Kennedy, fils de feu le sénateur Ted, est un bien piètre politique, si la politique est bien l’art de
l’addition et pas de la soustraction. Après s’être pris une bonne paire de claque (ici) de la part de son évêque Mgr Thomas Tobin, évêque
de Providence (Rhode Island), c’est au tour de Mgr Timothy Dolan, archevêque de New York et, à ce titre, le plus “visible” des épiscopes américains, de lui “river son clou”.
L’archevêque qui vient de lancer son blogue (photo ci-dessous) y a consacré le 26 octobre un “post” assez acidulé : « La communauté catholique des États-Unis n’a vraiment pas besoin
qu’on lui fasse la leçon sur la question particulière de la santé. Nous avons été de la dernière énergie sur cette question depuis des siècles. Et nous, les évêques, nous avons été les défenseur
de l’accès universel aux soins depuis très, très longtemps. Tout ce que nous demandons cette que cet [accès aux soins] soit universel, c’est-à-dire qu’il inclut le bébé sans défense dans le
ventre de sa maman, l’immigré et mère-grand qui est dans le foyer des vieux, et qu’il protège le droit des personnels de santé à suivre leur propre conscience. »
C’est « bien vu »
de la part de l’évêque Tobin, poursuit l’archevêque, que de dire que ce député doit des excuses à l’Église catholique !