Incroyable ! Nancy Pelosi invoque saint Joseph pour le succès de l’ObamaCare et ment effrontement sur le soutien des religieuses “catholiques”

Download PDF

C’est vraiment le comble de la perversité ! Hier, Nancy Pelosi, la présidente Démocrate et “catholique” de la Chambre des Représentants, tenait une conférence de presse sur
l’ObamaCare. Elle a osé déclarer : « Aujourd’hui c’est la fête de saint Joseph ouvrier. C’est un jour où nous nous souvenons de saint Joseph et où nous le prions au
profit des ouvriers d’Amérique, et c’est exactement ce que va opérer notre loi réformant la santé. »

Évidemment, comme chacun d’entre vous l’aura remarqué, Nancy Pelosi se mélange les pinceaux – « qui veut faire l’ange, fait la bête » – : c’est le 1er mai que l’on fête saint Joseph
ouvrier (ou artisan), mais la solennité d’hier était celle de saint Joseph époux de la Vierge Marie (dans les deux calendriers liturgiques), gardien et protecteur de la Sainte
Famille !
Invoquer saint Joseph pour qu’il soutienne la loi de réforme de la santé ! Bill Donohue ironisait hier : « On ne s’attend pas à ce que les fanatiques de la séparation de
l’Église et de l’État, qui étaient frappés d’apoplexie à chaque foi de
George W. Bush évoquait le nom du Seigneur, descendent dans la rue »

Dans le domaine du grotesque cette fois, Nancy Pelosi se félicite d’avoir « reçu une lettre représentant soixante responsables de religieuses. Toutes les congrégations que vous pouvez
imaginer sont là pour dire qu’elles veulent que nous votions cette loi destinée à enrichir la vie… »

J’ai déjà écrit sur ce soutien risible.
Donohue étrille Madame Speaker : « Elle a menti. Elle dit qu’elle est reconnaissante du soutien de soixante congrégations de religieuses, sans mentionner que la lettre
qu’elle a reçue avait un énorme total de 55 signatures
[dont la même deux fois !]. Pire encore, elle a le culot de dire que cela représente “toutes les congrégations que vous pouvez
imaginer”. Faux. En fait, on compte 793 congrégations religieuses féminines, ce qui veut dire qu’elle a reçu des nouvelles de 7,5 % d’entre elles. Plus encore, comme il y a environ 65 000
religieuses aux États-Unis, cela veut dire qu’elle a été contactée par 0,0008 % d’entre elles.
En d’autres mots, non seulement les évêques sont formellement opposés à la loi dont elle est la championne, mais c’est un mensonge de soutenir que les religieuses sont de son côté. Éhonté est un
mot trop doux pour qualifier ce que Pelosi a fait aujourd’hui. »

Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire sur Nancy Pelosi et Benoît XVI, c’est ici (en cherchant
Pelosi sur le moteur de recherche interne, vous trouverez de nombreux autres articles que j’ai écrits sur ce personnage).

Si vous voulez vous tenir les côtes en écoutant ses propos, c’est la vidéo ci-dessous.