ObamaCare : un cacique Démocrate reconnaît que la loi doit rembourser l’avortement

Download PDF

C’est une “bombe” qui vient d’éclater hier au soir dans la controverse qui se poursuit sur le projet de loi visant à la réforme du système de santé aux États-Unis.
Au risque de lasser mes lecteurs, je répèterai ici ce que j’ai toujours soutenu – et ce qui ne m’a pas valu que des applaudissements de ce côté-ci de l’Atlantique –, les pontes Démocrates sont
des menteurs. Menteur Obama, le chef de la bande, pro-avortement primaire, secondaire et crétacé supérieur, qui ose vous soutenir, les yeux dans les yeux, que le projet de loi ne dispose
pas du remboursement de l’avortement par l’argent public ! Menteuses, les Démocrates “catholiques” et pro-avortement Nancy Pelosi, présidente de la Chambre, et Kathleen Sebelius,
ministre de la Santé, qui elles aussi osent soutenir, les yeux dans les yeux, que le projet de loi de dispose pas, etc. Tous ces gens sont des menteurs et on ne négocie pas avec des menteurs : on
combat leur mensonge.
Le preuve du mensonge vient d’être administré voici quelques heures à peine, et c’est le député Démocrate catholique Bart Stupak qui l’a apportée. Interrogé hier matin par une station de
radio de Marquette (Michigan), Stupak a révélé la teneur d’une discussion qu’il venait d’avoir avec le député Démocrate de Californie Henry Waxman qui est le président de la
commission parlementaire sur l’énergie et le commerce – une des trois plus importantes – et fait partie du groupe des caciques Démocrates s’efforçant de triturer le projet de loi sénatorial pour
le faire avaler à la Chambre des Représentants.
Stupak a redit à Waxman que le projet sénatorial avait le défaut principal de ne pas avoir repris son amendement prohibant tout remboursement de l’avortement sur fonds publics, ce à
quoi Waxman lui a répondu : « Mais nous voulons que l’avortement soit remboursé ». Et pour quelle raison ? Lisez bien la réponse de Waxman : « Si on reprend
l’amendement Stupak, plus d’enfants naîtront et par conséquent cela nous coûtera des millions de dollars en plus »
. Stupak a alors précisé à Waxman : « M. le président
c’est sur cela que nous sommes en désaccord. Nous ne faisons pas cela jusqu’à présent
[grâce à l’amendement Hyde] et nous n’allons pas nous y mettre maintenant ». Réponse de
Waxman : « Mais nous pensons que nous le devons ».
L’aveu est de taille et renvoie au magasin des farces et attrapes tout le “mentir-vrai” des caciques Démocrates.
Henry Waxman est de religion juive et il revendique avec fierté sa « forte identité juive », estimant que « le judaïsme consiste à agir et à faire les choses justes », et il vous affirme,
les yeux dans les yeux, qu’il applique les valeurs éthiques juives dans ses activités politiques de député. Va falloir qu’il nous fasse un dessin…